Le clash des Sciences Po: le match Sciences Po Paris/ Sciences Po St Ger comme si vous y aviez été (mais vous y étiez pas bandes de lâches)

Avant-match

Un petit moment d’union solennelle et de derniers espoirs avant le coup d’envoi: les Pointeurs se réunissent pour discuter stratégie. Stratégie qui sera suivie pendant 5 minutes avant la déroute à laquelle ne s’attendent pas encore les Pointeurs.

Les (vrais) supporters de St Ger sont là (bon ils sont 6 mais quand même c’est déjà bien et puis ta gueule)

Les supporters de Paris ont préféré s’éviter la honte de s’afficher aux côtés des bouseux de la campagne saint-germanoise, ce qui a favorisé une grande rivalité entre les supporters.

Début du match

Et c’est parti pour ce qui promet d’être un match d’anthologie !!

5’ : St Ger résiste bien aux vagues d’attaque du péril jaune (et noir) (mais au moins eux ils ont de vrais maillots) qui mettent à mal ses buts.

15’ : Paris 2 –0 St Ger

Malheureusement, St Ger subit déjà les foudres de Paris qui, non content d’infliger un cruel 2-0 à notre valeureuse équipe saint-germanoise qui a tout de même résisté 15 minutes, a la « délicatesse » de nous expliquer qu’ils jouent à 9 à cause de nombreuses blessures et d’un manque apparent de mobilisation.

20’ : Paris 3- 0 St Ger

Paris nous rappelle que son équipe n’est composée que de joueurs de 4ème et 5ème années en enfonçant la défense et nous mettant un autre but violent. Thomas, notre goal, déclare « cette défense pue la m -»

30’ : Paris 4- 0 St Ger

Paris trouve le trou (décidément on en a beaucoup) et marque. L’angoisse monte chez les supporters et le #StGerVaincra est petit à petit abandonné.

39’ : Paris 5- 0 St Ger

Paris commence (légèrement) à nous faire mal mais les (vrais) supporters sont rassurés par l’interview que nous donne en exclusivité totale Pierre Garrigues depuis le terrain de jeu : «Vous inquiétez pas c’est une tactique ». Les supporters se détendent et recommencent à hurler leur soutien à leur équipe sous les regards médusés du coach parisien.

45’ : c’est la mi-temps !!

Paris outragée (dans les 5 premières minutes de résistance de St Ger), Paris brisée (dans les 15 premières minutes de résistance de St Ger) mais Paris libérée (dans tout le reste de la mi-temps). Paris mène donc 5-0 face à une vaillante équipe de St Ger qui s’est procurée quelques occasions mais n’est pas parvenue à concrétiser sur ses temps forts.

Réactions des joueurs :

« On ne se prend que 2 vrais buts les autres c’est de la merde » Maxime Sénéchal capitaine de l’équipe de St Ger

« C’est une technique on les laisse prendre un sentiment de confiance et à la 2ème mi-temps … » Baptiste Delfarguiel de l’équipe de St Ger

45’ : et c’est reparti pour une seconde mi-temps que les supporters espèrent meilleure que la 1ère même s’ils font (toujours) confiance aux joueurs rapport à la technique expliquée par Baptiste Delfarguiel. Les Parisiens les regardent toujours avec ce regard mi- méprisant, mi-« ils sont trop cons ces supporters ».

54’ : Paris 6- 0 St Ger

L’angoisse remonte chez les supporters de St Ger

59’ : le ballon emmené par la fougue de l’équipe de St Ger dépasse (enfin) la ligne de milieu du terrain. Dans les tribunes les supporters démarrent une ola.

63’ : Paris 7- 0 St Ger

La joie est de courte durée, Paris marque à nouveau, la ola s’effondre (oui elle avait duré 4 minutes, faut comprendre les supporters, c’était le seul moyen de lutter contre le froid).

67’ : Oh l’énorme occasion pour St Ger !! A cause d’une faute vulgaire d’un parisien sur l’emblématique capitaine de St Ger dans la surface de réparation, l’équipe de St Ger gagne un penalty. Capitaine des Pointeurs, Maxime Sénéchal échoue lamentablement et la balle à ras-de terre, filant à l’allure d’une tortue au galop atterrit tranquillement dans les mains gantées du gardien parisien qui n’a qu’à se baisser pour l’attraper. Si cette occasion a tout de même su relancer la ola dans les tribunes, la cohésion des Pointeurs, qui paraissait si solide au début du match, s’effondre alors que Maxime est hué par ses coéquipiers. Maxime, désespéré, subit la rage de ses camarades et s’enferme dans un mutisme incertain.

70’ : Paris 8- 0 St Ger

La détresse s’empare des supporters (et des joueurs)(mais en vrai les joueurs on le savait déjà depuis environ 60 minutes, y’a des signes qui trompent pas, genre la possession de balle d’environ 80% pour Paris donc voilà).

A partir de cet instant précis les buts contre StGer ne seront plus dévoilés.

84’ : Le goal de Paris est content de lui, il a pris l’air aujourd’hui !!

« Alerte enlèvement le respect a disparu! » Pierre Garrigues

90’ : Paris 9-0 St Ger

Sur un nouveau but de Paris, l’arbitre siffle la fin du match (il aurait pas pu siffler 2 secondes avant non ?). Les équipes fair-play échangent des poignées de main tandis que les supporters germanois pleurent dans les tribunes.                   

Après-match

Réactions des joueurs :

« Ils se sont bien défendus mais au final notre ligne attaquante a su trouver le chemin des buts a de multiples reprises » Pierre Garrigues de St Ger

« Ce fut dur on a beaucoup souffert. À la fin on était tous verts mais la victoire est une douceur réconfortante après 14 défaites consécutives » Jérémy de sciences po Paris

Paris s’impose donc sur le score sans appel de 9-0 mais St Ger n’a pas démérité dans l’effort et dans la volonté qu’ils ont mis à tenter toujours plus pour satisfaire leur public. Notre petite équipe s’est tout de même bien défendu. Certes la conclusion n’était pas toujours là mais St Ger a tenu ses promesses d’envoyer du jeu et du beau et cela donne espoir pour la suite.

Chers amis supporters, ne lâchez pas notre vaillante équipe de St Ger !! Plusieurs raisons pour cela :

  • Il n’est jamais bon de descendre quelqu’un, surtout un footballeur : on ne sait jamais comment il va réagir.
  • C’est pas dit que ça aurait été mieux si vous aviez été à leur place (facile de juger derrière son écran !!)
  • Attention cher supporter, le football est imprévisible : quand St Ger collera un bon 11-2 en finale du CRIT contre Sciences Po Paris dans 5 ans vous vous mordrez les doigts de ne pas avoir été là aux débuts.

Comme l’ont expliqué les différents joueurs de St Ger, tout cela ne fait partie que d’une stratégie étonnamment brillante (quand on sait qu’elle sort de l’esprit si lumineux de footballeurs) de perdre les premiers matchs. Puis l’équipe de St Ger se révèlera petit à petit pour atteindre l’apogée, l’apothéose : ce match dans lequel chacun des joueurs de l’équipe marquera son propre but (même le gardien depuis son filet) contre Paris en finale du CRIT. Thierry Roland se réveillera d’entre les morts et redira sa célèbre phrase : «Je crois qu’après avoir vu ça, on peut mourir tranquille! Enfin, le plus tard possible. Ah! C’est superbe! Quel pied! Oh putain!». La folie s’emparera des supporters qui n’arrêteront pas de chanter « We are the champions » pendant les 107 ans à venir. St Ger sera l’équipe de foot la plus respectée de toutes et ses joueurs seront célébrés jusqu’à la fin des temps.

France – Brésil / Sciences Po Paris – Sciences Po St Ger : même combat, même (future) fin : la gloire !!

En attendant ces moments de gloire, supporters de St Ger mobilisez-vous !!

Alix du Paty (correspondante exceptionnelle de l’Equipe) à Sciences Po St Ger.

FLASH

On apprend à l’instant que Maxime Sénéchal a succombé à ses blessures multiples aux fesses infligées par ses camarades. En son honneur sera jouée la « danse des canards » pendant le cours de Méthode quantitative en sciences sociales.

Un commentaire sur “Le clash des Sciences Po: le match Sciences Po Paris/ Sciences Po St Ger comme si vous y aviez été (mais vous y étiez pas bandes de lâches)

Ajouter un commentaire

  1. Super résumé du match !!! Il a un côté Franquin relatant les « exploits » de l’équipe du journal Spirou dans un album de Gaston Lagaffe (je ne sais plus lequel). Encore bravo aux joueurs!!! et aux supporteurs !!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :