Soleil Divers concrétise son engagement humanitaire

Lundi dernier, c’est autour de croissants frais et de café chaud que Soleil Divers a reçu à l’IEP l’AIDASA, une branche locale de l’association humanitaire ASA Madagascar. Trois membres de l’organisation ont présenté leurs projets aux étudiants, ainsi que les actions menées depuis plus 20 ans à Madagascar, afin de venir en aide aux populations les plus précaires.

Dans la ville de Antananarivo (prononcez Tananarive), capitale de Madagascar, une grande partie de la population, dont un très grand nombre d’enfants, vivent sans abri, ou du moins dans une très grande précarité. A Madagascar, la pauvreté représente 82% de la population, et l’IDH est classé 155ème sur 187 pays. C’est face à cette situation qu’il y a 23 ans, l’ASA Madagascar a décidé de venir en aide à ces personnes en leur proposant une « réinsertion rurale ». Les« campagnes » malgaches étant très peu développées, une grande mise en valeur doit y être faite.

Les actions de l’ASA
Les membres de l’association se sont donc donné pour objectifs de reloger des familles sans abris, pour la plupart de Antananarivo, dans des villages ruraux et de les former aux métiers agraires afin de leur offrir un véritable avenir et de revaloriser le territoire. Il s’agit d’apporter de la vie, là où il n’y en avait pas.
Le projet se divise en plusieurs phases, à commencer par une réinsertion sociale. Une véritable identité est conférée aux familles, sachant que beaucoup d’enfants n’avaient même pas de nom ! Puis on leur propose d’apprendre les règles de vie, de s’alphabétiser. La construction d’école, et d’internat est donc intégrée au projet (41% de la population étant des jeunes), tout comme celle de centres médicaux.
Dans les phases suivantes, les familles, ou les « promotions » d’après l’appellation de l’ASA, ont accès à une véritable formation agricole. On leur apprend les techniques de culture ou encore le maniement d’outils, sachant que tout leur est fourni par l’association.

Succès et réalisations

Depuis l’installation de la première « promotion » en 1997, c’est au total 18 villages qui ont été réhabilités sur 200 000 ha, 440 familles qui ont été relogées, grâce à l’intervention de l’ASA. Les paysans sans statut déjà présents auparavant ont été intégrés au projet dans leur village. Et des infrastructures comme des ponts, des panneaux solaires, l’irrigation des sols et des puits ont été mis en place.
Donc malgré quelques problèmes liés aux organisations mafieuses malgaches qui volent le bétail, et qui se radicalisent en termes de violence (parfois extrême, avec utilisation de Kalachnikov), le projet est un véritable succès.
Pour ce qui est du financement du projet, l’Etat ne participe à aucun frais. L’ASA collabore donc avec d’autres associations comme le Rotary Club, ou l’association Enfance et Partage qui parrainent des enfants.

Dans un futur proche, on pourrait donc voir Soleil Divers travailler en collaboration avec AIDASA, la branche locale d’ASA Madagascar qui siège à Saint Germain en Laye. Le président de l’association, Jacques LANDRIOT, a proposé à l’équipe une collaboration pour la recherche de financement à l’échelle française et européenne, ou encore des rencontres médiatiques, comme des conférences, pour se faire connaitre.

J.C.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :