Indiens, Papous et Pygmées s’invitent à la Clef

 

« Ce mercredi 18 novembre, à la Clef, nous avons assisté à un rassemblement particulièrement étrange de jeunes individus peinturlurés; sans rire, ils étaient tous fluos ! Je vous l’affirme mes chers, nous étions ébahis devant tant de sauvagerie, lorsque nous sommes passés devant le bâtiment avec ma femme Marie-Augustine. De plus, ils étaient particulièrement bruyants, nous nous serions crus au beau milieu d’un poulailler ! Ces nouvelles générations mériteraient qu’on les étudie sous un angle sociologique, n’est-ce pas Jean-Marc, toi qui sort tout juste de Sciences Po Paris, tu pourrais.…. » Témoignage de Jean-Yves, 47 ans, habitant de Saint-Germain-en-Laye depuis sa tendre enfance.
Franchement, vous auriez pu faire moins de bruit, parce que Jean-Yves et Marie-Augustine n’ont pas pu roupiller avant au moins minuit. Il faut dire que la soirée BDA, c’était vraiment le « zbeul » comme diraient certains individus désorientés (avec ce genre d’expression, on ne peut que se sentir désorienté à Saint-Germain-en-Laye, il faut bien l’avouer.. Les natifs diraient plutôt que la soirée était « de toute beauté » *cc Julien, deux ans après, ta résistance face à l’esprit bourgeois est admirée de tous*). Je m’explique. Lorsque nous sommes arrivées à la Clef, une foule joyeuse de sciencespistes méconnaissables, peints de toutes les nuances de l’arc en ciel, était réunie sur le parvis. Inquiets qu’il puisse ne plus rester de peinture fluo, ce fût à celui qui se ruerait le plus vite sur Baptiste, détenteur du précieux sac contenant les tubes de couleurs. Soulagement : il en restait assez pour que les derniers arrivants puissent transformer leur minois en œuvres abstraites. Pendant que le BDA profitait de l’occasion pour faire sa pub en peignant de couleurs flashy « BDA » sur le front de pauvres 1A sans défense, certains se sont amusés à se transformer en véritables œuvres de Picasso (cf. Buste de femme au chapeau), tandis que d’autres optaient pour du maquillage ethnique (d’ailleurs, on se demande encore s’ils ne revenaient pas de leur chasse au bison hebdomadaire *cc Geoffrey et Marine*) ou se dessinaient des cœurs et des fleurs sur les joues.
Bariolés jusqu’aux doigts de pieds, nous sommes enfin entrés dans la salle de concert de la Clef. Quelle jolie vision, mes amis, que ces visages fluorescents ! Après un tel spectacle, la connexion entre nos yeux et notre cerveau a mis un laps temps à redevenir opérationnelle : nous ne distinguions plus que des traits, des cœurs et des fleurs, des points et tout un tas de dessins abstraits qui s’agitaient dans le noir. Etrange vision tout d’abord, mais si jolie à voir ! Nous aurions pu faire de vous une œuvre contemporaine. Alors que nous attendions avec impatience que le super groupe de rock de l’iep de Saint-Germain-en-Laye viennent nous faire son show, certains on même continué à se dessiner mutuellement des messages d’amour sur le bras et dans le cou.
Avouez qu’après avoir tant entendu parler du groupe officiel de l’IEP et de la voix mythique de Pierre-Emmanuel, vous étiez impatients d’avoir la preuve de leur talent.. Eh bien, d’après notre expérience de mercredi soir, on confirme ces dires : le groupe déchire. On a essayé, en vain, d’écouter en entier le discours de Thomas qui tenait à nous remercier pour notre présence, car en ces moments d’épreuve, il est bon de se retrouver tous ensemble pour profiter de la vie. Malheureusement, la foule déjà déchainée l’écoutait à peine, mais le cœur et l’esprit y étaient, ce qu’on a pu voir lorsque nous avons tous chanté « Imagine » au son de la guitare.
Après la première chanson du groupe, nous étions convaincus et prêts à les écouter pendant toute la soirée (on a notamment entendu des groupies crier « oh mon dieu c’est l’homme de ma viiiiiie ») mais la corde cassée de Pierre-Emmanuel les a contraint de s’arrêter trop tôt.. On espère les revoir sur scène une prochaine fois ! (surtout Léa, je crois…) Déçus, il ne nous restait plus qu’à attendre l’arrivée du DJ, présent juste pour l’occasion. On a rigolé en écoutant les Pointeurs descendre chaque joueur un à un en scandant « Sénéchal, démission » (et bien d’autres que j’ai oublié.. Je n’ai retenu que toi Maxime, mais ce n’est pas contre toi, vraiment) ou encore en regardant Louise essayer (en vain visiblement) de convaincre Vincent que « non je te jure j’avais pas mérité de recevoir de la soupe et du vinaigre, vraiment.. » (Vincent tu aurais pu être plus compréhensif franchement)..
Enfin, le DJ arrivé, nous avons migré de nouveau vers la salle de concert ou il commençait à envoyer le son : de la musique électro bien dosée comme on l’aime et qui nous a fait nous trémousser sur la piste jusqu’à minuit. Entre les danses ethniques de certains zoulous et le rédac’ chef du Grand Pari à moitié transformé en Drag Queen (*cc Pierrette, tu en as séduit plus d’un tu sais, d’ailleurs je te file le numéro d’Arian, c’est 0635….Ah non oups on me rapporte qu’il a déjà une amourette en ce moment.. On compatis à ta solitude (NDLR: Clara t’es virée)) c’était bien rigolo. Pour ce qui est de la piste de danse, le semblant de battle à la fin de soirée nous a bien éclaté, entre Guillaume qui ne sachant visiblement pas danser (je rigole Guillaume tu danses comme un dieu) faisait des tours, les pouces en l’air, Florian et Diego qui descendaient jusqu’au sol, Solenne, Clémentine et Maeva qui nous ont fait une démo des pompoms, ou encore Quentin qui nous a surpris avec ses pas de hip-hop. D’autres n’ont pas eu de chance et se sont fait littéralement propulser au beau milieu du cercle.. (la prochaine fois certains se cacheront surement au fond de la salle pour éviter de se retrouver au milieu au moment où la musique s’arrête.. hum)
Bref, triste moment que celui où les sciencespistes ont du se quitter pour aller dormir, certains auraient bien voulu continuer à danser jusqu’au petit matin. On remercie donc les membres du BDA (Baptiste, Rachel, Margot et Siloé) pour leur dévouement et leur super organisation, mais aussi le fameux groupe de rock de l’iep de Saint-Ger (Julien Lefébure, Pierre-Emmanuel, Thomas et Inès) ainsi que la Clef.
PS : Maire-Augustine et Jean-Yves vous remercie de bien vouloir penser à vous comporter en individus civilisés, la prochaine fois, et d’éviter les danses rituelles juste devant leur fenêtre, car ils étaient particulièrement choqués « eh bien ils n’ont qu’à venir en pagne tant qu’ils y sont ! Tu avais raison Jean-Marc, les IEP de province ne sont vraiment pas fréquentables.. »
Clara L.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :