Le bilan des Pointeurs à la trêve : des résultats encourageants !

C’est la trêve hivernale pour les Pointeurs, qui finissent troisièmes de leur poule à l’issue de cinq matchs entre six équipes contre des écoles de commerce principalement. Deux équipes n’ont pas osé affronter notre valeureuse équipe (le mur incarné par notre gardien Guillaume « Bismarck » a dû les terroriser) préférant déclarer forfait. Ainsi, deux victoires ont été acquises sur tapis vert.

Nous avons rencontré trois équipes avec des matchs indécis, passionnants, plein de vie, où les foules se sont déchainées pour voir les Pointeurs jouer leurs premiers matchs depuis l’affront du… enfin vous savez de quel score je parle.

Le premier match a été disputé contre les favoris de la poule pour la première place, à savoir les INSEEC Panthers (allez voir leur page Facebook, les mecs ont un peu le melon et le capitaine est assez, comment dire… volumineux). Cette opposition s’est soldée par une défaite sur un score de 7-0 ! En fait, on voulait poursuivre la bonne série entamée l’année dernière contre Science Po Paris, 16 buts en deux rencontres officiels, ce n’est pas mal avouez, avec un effectif renouvelé, renforcé par les magnifiques 1A (non non je ne suis pas en 1A et je n’ai aucun intérêt à valoriser mes camarades de promo, enfin peut-être). La composition d’équipe était assez équilibrée entre premières et deuxièmes années mais l’arbitre du match, membre du staff adverse (oui ils ont un staff et ils avaient plus de supporters que nous en nous filmant, je vous dis, des vrais ultras) tel un arbitre italien acheté par la mafia (ça existe vraiment), nous a quelque peu volés. Après cette défaite inauguratrice, il fallait se relever et redorer le blason des Pointeurs (qui d’ailleurs n’est toujours pas décidé ; on hésite entre le loup traditionnel des associations et un loup en forme de… « ce que nous les hommes avons entre les jambes »,’ fin c’est Timothée qui l’a dessiné, on se demande quelle image ils voulaient nous donner). On notera la blessure du Narvalo (oui celui que je viens d’évoquer avec le dessin bizarre) au genou, synonyme de fin de phase de poules (le fragilux Mathieu te salue genou bancal).

La deuxième rencontre nous opposait à l’EBS (une école de commerce, me demandait pas la quelle). Cette rencontre fut passionnée, indécise, haletante, pleine de suspens et couronnée de succès ! La première d’une équipe de l’IEP (NB : oui y’a eu les Pom Pom, d’ailleurs je ne céderai aux sirènes d’être pom pom boy, demandez à Diego Milla, il adore bouger son corps et son parrain est sympa il parait). Le match s’est terminé sur un score de 6-5 marqué par les buts de Mathieu dit Zizou, Samuel dit Giroux (ouais c’est un jeu de mots magnifique sur sa couleur de cheveux) Alex Cauchy dont je vous avais parlé dans le premier article avec sa vitesse fulgurante (Usain Bolt, crains le) et de Florian (mais c’est toi idiot- ah bon ?- oui je me parle à moi-même comme Baptiste qui aime ses propres publis du BDA). La rencontre a été tendu, le score évoluant de part et d’autre en faveur de l’une des deux équipes jusqu’à ce que les pointeurs prennent l’avantage à 6-3 pour ne se faire rattraper qu’à 6-5 avec deux erreurs de notre fabien Barthez national, Guillaume (en fait il a plus le niveau d’un gardien débutant… Non je rigole je t’aime bien, en plus tu as la main ferme à chaque fois, on dirait que tu vas perdre ton poignet à chaque arrêt, comme le niveau du PMC). Un évènement historique donc avec la première victoire de notre jeune équipe !

La dernière rencontre nous opposait à l’IESEG (une équipe de fils à papa selon les mots de notre magnifique président Etienne Boyer). Ce match s’annonçait comme la finale du groupe pour la deuxième place, les panthers étant assurés de finir premiers. Nos supporters fidèles (au nombre de dix) étaient présents comme à chaque match et l’ambiance était à son comble grâce à eux (que je tiens à remercier et qui étaient présents à nos trois oppositions, cœur sur vous). Le niveau de l’équipe adverse était censé être plus élevé, au vu des scores qu’ils avaient infligés aux autres équipes. La rencontre s’est soldée sur un match nul de 4-4, avec des rebondissements, où nous menions 1-0, puis 2-1 à la mi-temps. Au retour des vestiaires, après les deux buts merveilleux et la vélocité de notre fleur de lys Alex (Bolt, je t’aurais prévenu), nous enfoncions le clou avec un but de notre capitaine Maxime (incroyable un 2A marque et c’est le capitaine, quel signe du destin ! Ou de la chance… non je rigole coach, tu sais que je t’aime bien). Mais après deux erreurs de notre Guigui local (oui celui qui a envahi Facebook avec les montages photoshops et ses pouces levés), nous étions menés 4-3. Cruel alors que nous avions dominé tout le match… Mais les supporters donnant de la voix, Tim Narvalox sur le banc (une place qu’il occupe magnifiquement) avec les remplaçants, Vincent Vauclin sautillant sur la ligne de touche pour rentrer en jeu, un dernier coup-franc s’offre à nous suite  une faute adverse. Nicolas Lucic, dit le videur serbe, met toutes ses forces dans ce coup-franc du milieu de terrain, dans la surface, qui atterrit sur la tête du rédacteur de cet article et qui la propulse dans les buts ! La folie, la joie de l’égalisation, il crie à plein poumons en se dirigeant vers le banc pour célébrer ce but (le gars croit qu’il a gagné la coupe du monde quoi-« mais c’est toi Flo »-ah oui c’est vrai… mais j’étais content de marquer et de mettre plus de buts que Max, notre attaquant). Ainsi, les pointeurs finissent sur un match nul, troisième de leur poule, à égalité de points avec leur adversaire du jour.

On vous donne rendez-vous en janvier après cette première phase encourageante pour de nouvelles aventures de Pointeurs !

F.T

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :