TUTO NOEL : gâcher le réveillon en quelques conseils

L’esprit de Noël est quelque peu gâché par ces partiels qui arrivent. Non pas que, pour la majorité, nous ayons réellement travaillé d’arrache-pied, peut-être même que, comme moi, vous avez passé de longues heures réconfortantes devant votre écran d’ordi à relire la même ligne. Du coup celle-ci vous la connaissez bien, c’est nickel. Un pas de plus vers la réussite.

Quoi qu’il en soit, dur de trouver du temps pour s’amuser un peu. C’est pourquoi je vais vous donner quelques astuces pour transformer votre frustration en un réveillon de Noël plein de rebondissements.

ATTENTION : je suis forcée de vous le dire avant l’article, désolée : le père Noël N’EXISTE PAS ! En espérant que ce spoil ne déclenchera pas chez vous une nouvelle vague de violence (je pense à toi, Clément, disparu mystérieusement depuis 2 semaines)

LES CADEAUX : ne dépensez rien !

Le jour-même, comme tous les ans, vous réalisez que vous n’avez acheté aucun cadeau. Mais cette fois, pas de panique car si vous suivez mes conseils vous n’en aurez PAS BESOIN. C’est très simple, et ça se déroule en deux techniques.

1- La technique du sciencespiste sensible et engagé :

Vous avez récemment réalisé à quel point Noël est devenu un pur produit commercial. D’ailleurs, ce n’est même pas pour Noël qu’on offre des cadeaux traditionnellement, mais à la St Nicolas (attention : il faut maintenant expliquer pourquoi vous ne leur avez rien offert le 6 décembre). Et même, pas besoin de s’offrir des cadeaux pour être ensemble en famille et partager l’esprit de Noël, si ?

PS : il vous est du coup impossible de vous plaindre d’avoir eu 2 oranges et 5 papillotes au lieu d’un iPhone 5s.

2- La technique du self-made-gift (ou technique de la pitié) :

Cette méthode surfe totalement sur le sentiment de compassion que vous réussirez (ou non) à déclencher chez les destinataires des cadeaux. Elle consiste tout simplement à faire vous-même le cadeau avec ce qui traine au fond de vos placards. Voici des pistes de réflexion :

-> un collage de serviettes sur une coquille St Jacques. Bon goût garanti.

-> une tortue faite avec le bouchon du champagne (technique de dernière minute, idéale à préparer pendant l’apéro)

-> un dessin. De préférence représentant les membres de la famille devant une maison avec une cheminée et un Soleil. Le tout en bâtons s’il vous plait

-> un sac en plastique avec des trous pour la tête et les bras

-> une simple carte de Noël où vous jouez la franchise et le sentimentalisme : « Joyeux Noël à toi, mamie ! J’aurais tellement aimé t’offrir ce super diffuseur d’huiles essentielles, mais malheureusement je suis à découvert car j’ai été à toutes les soirées du BDE depuis le début de l’année. » Joignez votre RIB, au cas-où.

LE REPAS : on utilise les restes !

Cette année, vous épatez votre famille car vous avez décidé de tout faire vous-même. Un repas que les invités ne seront pas prêts d’oublier et pour cause : vous allez dépasser les limites de la gastronomie (et du comestible).

Il est temps de prendre votre courage à deux mains et de jeter un œil à ces Tupperware étranges qui gisent au fond du frigo depuis plusieurs semaines. De même pour les boîtes de conserve dans le placard sous l’évier. Ne les prenez que si elles sont périmées depuis au moins 3 ans, avant elles sont encore comestibles et ce serait bête de gâcher. Mélangez-tout. Rajoutez de la crème fraîche et du sel pour rehausser.

Faites un effort pour le dessert : prenez une bûche glacée chez Picard et oubliez de la mettre au froid. Servez-la fondue dans un bol. De toute façon tout le monde préfère quand la glace est fondue.

Attention au faux pas : il ne faut pas négliger le dressage de la table ! Privilégiez les assiettes en carton, plus faciles pour la vaisselle, et décorez avec du sable pour donner un aspect exotique. Saupoudrez toute la table, les verres et les assiettes comprises.

Quelques conseils futés : mangez un bon Mcdo avant, et travaillez votre qualité d’acteur/actrice pour faire semblant d’adorer vos plats (recrachez tout discrètement).

L’AMBIANCE : on ressort les bons souvenirs !

Evidemment, comme tous les ans, vous avez invité votre oncle raciste et votre grand-tante dépressive, mais cette fois, pas question de les laisser dans un coin ! Vous les intégrez totalement à la discussion en leur demandant leur opinion. Par exemple : « Jean-Michel, tu penses quoi des résultats du FN aux dernières élections ? » ou alors « Tatie Sylvie, que penses-tu de la mort ? ».

Proposez également à Thierry et Véro de montrer à toute la tablée le diaporama de leurs dernières vacances aux Seychelles.

Vous avez maintenant les clés pour faire de ce réveillon le DERNIER. Et ainsi, pour rejoindre tous vos autres amis qui n’ont pas de famille, ou ne fêtent pas Noël.

Ou alors vous pouvez profiter de vos proches, répandre du love et de la joie. Joyeux Noël à tous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :