L’éternelle histoire de la 1A (vue par une 2A)

J’ai fait un rêve horrible la nuit dernière. J’avais les mains tremblantes, une envie irrésistible de me ronger les ongles, la pression pour une quelconque échéance à venir, et plein de mots étranges qui tournaient en boucle dans ma tête : « pouvoir constituant originaire », « Europe médiane », « gallica » (et « wahhabisme », inévitablement). Vous connaissez sans doute cette sensation, camarades sciences-pistes ; j’ai rêvé que je revenais en 1ère année.

L’entrée en matière était relativement classique des cauchemars qu’on fait lors de notre première rentrée de « grand », celle où le lycée semble bien loin, un peu comme le concours. La fierté d’avoir réussi, quand même, est restée. Du coup, j’étais au milieu d’un couloir de l’IEP, en pyjama (j’ai la caractéristique de toujours me ridiculiser d’une manière ou d’une autre dans des moments aussi cruciaux). Et puis toute ma promo a débarqué.

Le côté troublant c’est qu’ils ressemblaient tous plus ou moins à ça. Rien d’impressionnant dans le nombre, non ! Le plus troublant c’était l’allure, je ne savais pas s’ils étaient hautains ou timides (ce qui est difficile à dire en matière de lamas). Et puis j’apercevais à l’écart du groupe, au fond du couloir, des créatures beaucoup plus angoissantes. Elles paraissaient sûres d’elles et relativement à l’aise dans ce territoire inconnu pour moi (je compris plus tard qu’il s’agissait de « deuxième année », qu’ils parlaient la même langue et qu’ils faisaient même partie de la même espèce de lama que nous)

Au bout du couloir, une salle de classe immense nous attendait. Elle était relativement moche et délabrée.  Tout était relativement délabré (mais ça pour le coup, ce n’est pas le fruit de mon imagination. Dire que depuis 1 an les toilettes du bas n’ont pas de cuvette, c’est pas sérieux les gars). Les professeurs, habillés tout en gris, nous parlaient une langue qu’on comprenait à moitié ; ils inventaient sûrement des mots, comme les Sims, mais version intellectuel. Plusieurs cours se sont succédé. Il y avait, il me semble, des profs qui suscitaient l’admiration de tout le troupeau. Et puis un prof particulièrement chiant qui se faisait lancer des pierres dessus (ce qui était bien fait car il parlait beaucoup trop le Sims intellectuel). Ils nous donnaient tous beaucoup de travail.

Dans l’école, tous les lamas étaient relativement sympas et si, au début, nous ne faisions que nous observer mutuellement, maintenant nous nous amusions beaucoup à nous plaindre du prof chiant, des exposés, et du cappuccino de la machine à 1,50€. On parlait politique entre lamas rouges et lamas bleus. On comprenait de mieux en mieux le Sims intellectuel ; on finissait même par l’utiliser dans nos blagues (preuve de l’immense endoctrinement scolaire dont nous avions été victime sans doute). Personne ne comprenait d’ailleurs notre humour en dehors de l’école. Le prof chiant restait toujours aussi chiant. Le travail restait toujours aussi important, mais il était de moins en moins impératif, parce que nous avions compris que nous n’étions pas uniquement des lamas travailleurs, mais peut-être bien des humains avec plein d’autres centres d’intérêt.

D’ailleurs, plus j’apprenais à les connaître, et plus les lamas prenaient forme humaine. D’abord, ce fut ceux qui étaient souvent en cours avec moi. Vers la fin de mon rêve, je crois que même les étranges « deuxièmes années » étaient devenus humains.

L’interprétation (non freudienne, bien heureusement) de ce rêve, c’est qu’une année à Sciences Po St Germain, c’est le feu.

Bonne rentrée et bon courage à nos 1A !

LD

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :