[L’Image de l’actu ]Robert Ménard, as de la communication ?

Cette semaine, la communication politique des villes les moins migrants-friendly nous a offert une image particulièrement frappante.

En début de semaine, Robert Ménard, illustre maire de Béziers s’il en est, lançait une nouvelle campagne d’affichage dans sa ville et via son compte Twitter, campagne constituée de cette affiche sur les migrants. Cette affiche grand format, placardée dès mardi matin dans la ville, nous présente une série de personnages de dos ou de profils, leurs visages cachés par l’angle de caméra ou par un sweat à capuche, dans le but de les anonymiser. Ceux-ci remplissent le premier plan tandis qu’en fond se dresse une église en contre-plongée, prête à être assaillie par cette vague d’immigrés, qui nous rappelle les invasions de Sarrasins et les pires heures de notre histoire aux « racines judéo-chrétiennes ». La mise en scène impressionnante est accompagnée d’une typographie faite pour frapper le spectateur : de grandes lettres capitales, du gras, du noir et du jaune, pour dénoncer l’arrivée des migrants dans « notre » centre-ville français, arrivée imposée directement par l’État et son gouvernement socialo-anarchiste.

 Alors il s’agit bien évidemment d’arrêter le massacre en remettant l’image dans son contexte. Cette affiche témoigne de la capacité de communication de Robert Ménard, même Alain Juppé le reconnaît, c’est dire… Cette campagne a été lancée pour dénoncer l’ouverture d’un « nouveau » centre d’accueil de demandeurs d’asile (CADA) dans sa ville, et émettre une critique sur la politique d’accueil des migrants en France.

 Mais il est alors aussi judicieux de rappeler qu’à Béziers, il n’est en fait question que d’une extension d’un CADA déjà existant, portant sa capacité actuelle à 90 places contre 50 auparavant. En tout, ce seront 170 demandeurs d’asile qui seront hébergés à Béziers, une ville de… près de 75 000 habitants (environ 0,2% de la population). De façon générale, la France est l’un des pays qui accueille proportionnellement le moins de réfugiés en Europe. Ce coup de com’ atteste finalement de la paranoïa et des efforts de communication alarmiste d’une certaine partie de la droite ; communication qui a aussi un prix : une centaine de manifestants en ville ce samedi et une enquête du parquet ouverte à la demande de SOS Racisme et de la DILCRA, pour incitation à la haine raciale.

Q.M

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :