Primaire de la droite: les derniers sondages avant le premier tour

Pour la première fois de son histoire, la droite et le centre ont décidé de se plier à une primaire ouverte pour définir son candidat à l’élection présidentielle. Sept candidats doivent être départagés tandis que plusieurs millions d’électeurs sont attendus. Les 72 000 bénévoles disposent de moyens conséquents pour l’animation de cette campagne, grâce à 210 tonnes de matériel. Gérard Larcher, président du Sénat, et également patron de la commission de contrôle de la primaire de la droite, indique avoir imprimé 5 millions de bulletins de vote pour chaque tour, tout en espérant mobiliser 4 millions de votants.

L’institut de sondages en ligne Opinion Way a notamment réalisé une enquête pour Atlantico sur le profil sociologique et le comportement électoral des votants aux primaires. Selon cet institut, on trouvera de 2,6 à 3 millions d’électeurs français aux urnes. L’étude est réalisée du 13 au 15 novembre 2016, sur un échantillon de 828 personnes inscrites sur les listes électorales, et certaines d’aller voter aux primaires du parti Les Républicains. Ces 828 personnes sont issues d’un échantillon de 10 760 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

La première idée ressortie lors du sondage, est la probable victoire de François Fillon à la primaire. En effet au premier tour, l’ancien Premier ministre a gagné 10 points par rapport à fin octobre, faisant jeu égal avec Nicolas Sarkozy, crédité de 25 % des voix de l’échantillon. Alain Juppé resterait en tête avec 33 % d’intentions de vote. Bruno Le Maire recueillerait 9% des voix, Nathalie Kosciusko-Morizet 4%, Jean-François Copé 2%, tout comme Jean-Frédéric Poisson.

Au second tour, si François Fillon était qualifié, il pourrait l’emporter face à Nicolas Sarkozy, (63 % contre 37 %), mais également face à Alain Juppé (54 % contre 46 %). Dans le cas d’un duel Juppé/Sarkozy, ce serait le maire de Bordeaux qui l’emporterait avec 57 % des voix contre 43 % pour l’ancien chef de l’Etat.

Quant aux intentions de vote au premier tour, il est intéressant de se concentrer  sur la corrélation entre le profil sociologique d’un votant et le programme du candidat pour lequel cet électeur vote, et ce postulat est particulièrement vrai pour les primaires.

A la question « Au premier tour de la primaire de la droite, si vous aviez le choix entre les candidats suivants, pour lequel y aurait-il le plus de chances que vous votiez ?». 51% des votants se situant personnellement « à gauche »  voteraient pour Alain Juppé, on retrouve le même pourcentage pour les électeurs ayant une proximité partisane avec le Modem et l’UDI. Alain Juppé pourra également sur 27% des électeurs des Républicains, le pourcentage est de 17% pour les électeurs du Front National. Quant à Nicolas Sarkozy, il recueille seulement 1%  des voies parmi les électeurs de gauche. Mais 39% des électeurs qui s’identifient aux idées du Front National ont prévu de voter pour lui.

Vraisemblablement, si on en croit ces données, en ce qui concerne Nicolas Sarkozy ce sont les sympathisants du FN qui devraient jouer un rôle important à l’issue du scrutin. D’après d’autres sondages notamment ceux de BVA, IFOP,  Ispsos et  Harris, ils pourraient être en tout entre 260 000 et 595 000 selon les estimations, sur les 2,6 millions à 3 millions de votants estimés, soit 10 % à 17 % des votants.

D’après Le Monde, « Sans les voix des sympathisants FN, Nicolas Sarkozy serait largement battu ».  Si les plus politisés se reconnaissent dans les idées promues par l’ancien président, le vote Sarkozy serait avant tout un tir de barrage ciblant explicitement Alain Juppé. Celui n’attire pas en effet la sympathie des électeurs frontistes, entre autre à cause de ses positions jugées trop clémentes envers l’islam. Ce serait surtout un vote stratégique de la part des électeurs du Front National: faire en sorte que Nicolas Sarkozy l’emporte à la primaire dans l’espoir que celui-ci perde face à Marine Le Pen au second tour aux élections présidentielles.

Dans tous les cas, tous ces sondages doivent être lus en tenant compte des marges d’incertitude habituelles. Rien n’est encore écrit. Tous les français en âge de voter, et inscrits sur les listes électorales de la commune dans laquelle ils résident peuvent se rendre aux urnes les dimanches 20 et 27 novembre pour faire entendre leur voix.

Les 10 228 bureaux de vote fermeront leurs portes à 19 heures, les premiers résultats ne sont donc pas attendus avant 20h30, les résultats seront communiqués sur le site de la primaire.

Quelques soient vos affinités avec les candidats en lice, que votre vote soit un pur calcul électoral ou un vote de conviction, il sera toujours utile. Et comme dirait un certain Barack Obama « Don’t boo. Vote! »

 H.A

Source: http://www.opinion-way.com/pdf/opinionway_pour_atlantico_-_les_intentions_de_vote_a_la_primaire_de_la_droite_et_du_centre_-_14_novembre_2016.pdf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :