Les Pompoms Petitspois en marche vers 2017

Alors que les Pointeurs ont  fréquemment droit au fidèle résumé objectif de Florian (d’ailleurs n’hésitez pas à checker son tout dernier article ), les Pompoms Petitspois, elles, n’ont eu droit qu’à de rares allusions dans le Grand Pari. Il faut dire que nous avons peu l’occasion de nous produire en dehors. C’est pourtant une super chorée qu’on monte, malgré le silence des médias.

Parce que le Grand Pari pousse toujours l’investigation plus loin, je me suis discrètement infiltrée dans l’équipe des pompoms depuis 2 ans. Personne n’a toujours rien remarqué d’ailleurs, c’est bizarre. Bref, après avoir lu cet article, vous saurez tout de nous.

Un enjeu majeur : le CRIT

Comme vous le savez, notre objectif majeur, c’est le CRIT. A cette occasion, nous affrontons tous les ans les 9 autres équipes issues des différents IEP. Le CRIT, c’est globalement : 6 minutes de chorée à créer, un mix de musiques à monter, et bien sûr, 3 heures d’entrainement hebdomadaires, en plus des répétitions que chacune fait chez soi. Nous serons noté(e)s sur divers aspects : technique, humour, diversité des danses, originalité… Relativement éloigné du cheerleading à l’américaine, il s’agit plutôt d’un mélange entre danse et acrosport, le but étant de faire quelque chose de très dynamique et de visuellement efficace.

Cette année, les règles du jeu changent et sans doute pour le mieux ! Jusque-là, le jugement de l’épreuve était marqué d’un certain manque d’objectivité (mais qui, diront certain(e)s, faisait son charme) : le jury était composé des présidents des différents BDS et rien n’excluait, bien sûr, les notes « sanction » et le favoritisme. D’autant plus que l’épreuve, travaillée pourtant durement au même titre que tous les autres sports, n’apportait de toute façon aucun point aux IEP pour le classement. Désormais, le jury sera pro, le barème respecté et, surtout, les pompoms auront la possibilité de faire monter les IEP dans le classement ! Une raison de plus, pour nous, de nous donner à fond pour St Germain (#onrendlacuillère).

C’est quoi, un entrainement pompom ?

« On twerke. On twerke littéralement sans arrêt jusque 22h30 tous les mardis, sérieux. Après tout, être pompom c’est juste bouger ses fesses non ?»  Au placard les idées reçues ! Au risque de décevoir certains (ou certaines, qui sait), ce n’est pas spécialement le cas. Ce serait un peu étrange d’ailleurs, quand on y pense.

En résumé, on s’entraîne selon une organisation précise :

19h30 : début de 15 à 30 minutes d’échauffement. Ca consiste globalement en exercices de renforcement musculaire… Desquels on se souvient, généralement, très longtemps après. Vous le saurez maintenant si vous nous voyez monter les escaliers en faisant des pauses à chaque marche, le mercredi.

20h00 : on commence par réviser les parties de la chorée qu’on connaît déjà. Une fois que tout est bien effectué, on apprend la suite. Et on répète le tout jusque 22h30. On filme à chaque fois, pour se corriger et pour s’entraîner chez nous !

Bien sûr, au cours de l’année, il y a des objectifs qui varient. Au tout début, on passe beaucoup de temps à discuter de tout plein de formalités. Il faut se mettre d’accord sur les musiques choisies, leur ordre, effectuer le montage… Il faut aussi sélectionner les tenues qu’on portera au CRIT ; ça fait partie de la notation ! Et enfin, il faut déléguer la création des chorégraphies.

L’esprit d’équipe

Pour nous, ce qui fait la force d’une équipe de cheerleading c’est sa cohésion. Tout le monde peut participer à l’élaboration de la chorée, et l’avis de toutes est primordial, sur tous les aspects. Une fois que le montage son est fait, il faut donc distribuer aux volontaires des morceaux de chorégraphie à élaborer. On les apprend toutes au fur et à mesure et on n’hésite pas à modifier selon les idées des unes ou des autres.  Si certains mouvements paraissent trop osés et gênent celles qui dansent, par exemple, on change (l’idée reçue n°2 « pompom = chaudasse » peut aussi être mise au placard, du coup). Bref, l’ambiance se doit d’être positive, coopérative et volontaire.

Attention : notre équipe, ce n’est pas seulement les filles. Ce qui me permet d’ailleurs de rappeler un point important ! Nous avons absolument besoin de garçons volontaires. Pourquoi ?

Toutes les équipes de cheerleading en ont. Ils contribuent énormément à rajouter de la valeur à la chorée, soit parce qu’ils mettent l’ambiance, soit juste parce qu’ils sont nécessaires pour les portés les plus élaborés. D’ailleurs, les pompom boys sont extrêmement appréciés par le public. L’année dernière, nous avions deux garçons seulement. C’est mieux que rien, c’est évident. Malheureusement face à des équipes qui en ont quatre fois plus, on perd toute crédibilité…

Etre pompom boy, ça peut concerner un bon danseur, un gars qui veut s’amuser et mettre l’ambiance avec nous mais aussi n’importe quelle autre personne qui veut nous prêter main forte pour les porters et pour enrichir notre chorée. Vous nous êtes tous indispensables. Si vous voulez rejoindre l’équipe et les pompom boys déjà impliqués, n’hésitez pas à nous contacter 😉

Pour finir, et si on laissait la parole aux principales concernées ? On a demandé aux Pompoms Petitspois pourquoi elles font partie de l’aventure cette année :

-« Pour les entraînements ambiancés,  l’équipe soudée mais surtout la volonté de représenter Saint-Ger comme il se doit à Lyon! » Inaisse

-« Envie de se dépenser, de progresser, de s’amuser, de représenter St Ger! » Camille Z.

-« Faire un sport qui me défoule dans la bonne humeur avec des camarades trop mims ! Et aussi parce que c’est un sport qu’on ne voit pas partout et que ça m’avait toujours donné envie ! » Louise

« Je me suis inscrite parce que j’adore la danse et que c’était un sport qui me permettait d’en faire plus. Je trouve que les entraînements sont au top (bonne ambiance, et grosse motivation pour le CRIT) » Aurélie

-« Parce que ça m’amuse, et surtout pour relever le défi ! » Emmanuelle

-« C’est un sport que j’adore ! Je l’ai surtout fait parce que j’aime danser et que j’avais envie de participer à créer le spectacle, et de rencontrer des gens. (Bref : je me suis pas inscrite pour faire le grand chelem lol) » Ilona

-« Pour aller au CRIT » Paul (il voulait surtout dire qu’il souhaite contribuer à nous faire gagner en valorisant notre chorée, mais il n’a malheureusement pas su trouver les mots)

PS : on arrive très bientôt avec des nouveaux projets pour financer nos tenues et ambiancer vos soirées !

Lauriane Dumas

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :