Un revenu universel est-il possible ?

Le Revenu universel est un sujet que l’on voit de plus en plus revenir dans les programmes des candidats : NKM à droite, Benoit Hamon à Gauche. On le retrouve aussi dans la pensée libérale (think-tank Génération Libres entre autres).

Dans son programme, Benoit Hamon propose d’instaurer graduellement un revenu universel. Au final, il s’élèverait à 750€ par mois et concernerait l’ensemble des citoyens de plus de 18 ans.

Pour le mettre en place, il compte procéder par étapes : d’abord une augmentation du RSA, puis un revenu destiné aux 18-25 ans. Suivrait une « conférence citoyenne » qui fixerait les modalités finales de ce revenu.

Le coût final de ce revenu, soustrait de différentes aides qui seraient supprimées (RSA, Allocations familiales, APL) s’élèverait à environ 400 milliards d’euros.

Pour le financer, Benoit Hamon souhaite s’appuyer sur une « taxe robot », c’est-à-dire taxer les utilisateurs de robots face à la progressive « raréfaction du travail ».

Ce que nous apprend la théorie

  • Offrir un revenu minimal à l’ensemble des citoyens en visant en priorité les plus pauvres aurait un impact positif en matière de redistribution.
  • Offrir un filet de sécurité conséquent rendrait moins douloureuse l’expérience de la perte d’emploi. Sur le marché du travail, les travailleurs verraient leur position dans les négociations avec les employeurs renforcée.
  • On pourrait s’attendre à un accroissement de l’emploi à temps partiel en tant que revenu complémentaire au revenu universel.
  • Le progrès technologiques est un facteur clef de la croissance : il permet de réaliser d’importants gains de productivité, et donc d’apporter de la croissance. A terme, taxer les robots pourrait donc nuire à l’économie en général.

Ce que l’on peut en déduire

La version du revenu universel proposée par Benoit Hamon, bien qu’elle ait des côtés positifs, semble difficilement réalisable : une taxe robot pourrait nuire à la croissance future et ne pas récolter les 400 milliards nécessaires.

Toutefois une multitude de versions du revenu universel peuvent exister:

  • Une version libérale : Un revenu universel financé par une flat-tax (taxe universelle) qui se substituerait au système fiscal existant (l’impact sur les finances de l’Etat serait alors neutre).
  • Une version égalitariste : Maximiser l’effet redistributif du revenu universel en le finançant principalement par un fort accroissement de l’imposition sur les plus riches.
G.Z.T

Référence :

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/01/17/comment-benoit-hamon-a-rabote-son-revenu-universel-en-pleine-campagne_5064235_4355770.html

Pour aller plus loin :

Etude du revenu universel dans sa version libérale : https://www.generationlibre.eu/dossiers/revenu-universel-une-proposition-realiste/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :