Viol, pouvoir et silence.

Les problèmes les plus graves dans une société sont ceux qui choquent sans pour autant surprendre.

  • DSK

Le 14 mai 2011, l’affaire du Sofitel éclate, Dominique Strauss-Kahn est libéré sur parole, en raison de doutes sur la crédibilité de son accusatrice.
Le 5 juillet 2011, Tristane Banon l’accuse de tentative de viol à son encontre en février 2003. L’affaire est classé sans suite le délai de prescription du délit d’« agression sexuelle » de 10 ans étant dépassé, pourtant l’ancien ministre a reconnu des faits « pouvant être qualifiés d’agression sexuelle ».
En juin 2013, la journaliste italienne Myrta Merlino a accusé Dominique Strauss-Kahn d’avoir voulu abuser d’elle, à la fin des années 1990, au forum de Davos, sans suite.

  • Bill Cosby

Il a été inculpé le 30 décembre 2015 pour agression sexuelle aggravée sur la personne d’Andrea Constand. Ces dernières années, une cinquantaine de femmes ont accusé Bill Cosby des mêmes faits. En juillet 2015, trente-cinq femmes, accusant Cosby de les avoir droguées et violées, avaient posé en « une » du New York Magazine.
Le procès pénal pour agression sexuelle de Bill Cosby devait démarrer le 5 juin 2017, le 17 juin, le procès est annulé, faute d’unanimité du jury ; un nouveau procès devrait être organisé à une date non communiquée.

  • Harvey Weinstein

Le producteur est visé depuis jeudi 12 octobre par une enquête policière à New York, ainsi qu’au Royaume-Uni pour à ce jour 4 accusations de viols. Les témoignages de vedettes comme Kate Beckinsale, Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie, Léa Seydoux et beaucoup d’autres désignent le producteur comme un prédateur violent qui se sentait autorisé à asservir sexuellement les femmes.

  • Quels sont les similarités entre ces 3 affaires ?

Dans chaque cas il s’agit d’un homme dans une position de pouvoir dont les difficultés entourant la condamnation semble acquitter leurs immonde sentiment d’impunité. La réaction de l’entourage est toujours la même : surprise et incrédulité quand le dénis est impossible. Personne n’était au courant.

Le fait que les crimes ne soient découverts que plusieurs années après les faits témoigne d’une culture du silence, d’une omerta généralisé. Cette dernière s’explique en parti par la difficulté pour les victimes de s’exprimer sur les faits, simplement dire qu’affronter cette vérité est difficile serait un euphémisme.

Mais surtout elle s’explique par le fait que cette pratique est complètement intégrée dans le milieu hollywoodien et politique qui entretien cette position de pouvoir exercé par les agresseurs. Le pouvoir se défini comme la capacité à influencer les autres, mais l’influence seul de Cosby, Stauss Kahn ou Weinstien n’est pas suffisante pour couvrir leurs ignobles agissements, il a fallu la complicité honteuse d’un certain nombres de personnes prêtes à accepter de détourner leur attention et de garder le silence. La culpabilité dans ces affaires ne se porte pas que sur des hommes mais bien sur un système et une culture du viol.

Selon le haut conseil a l’égalité entre les femmes et les hommes et le site de statistique planetoscope chaque heure en France, près de 9 personnes sont violées, soit 206 viols par jour. Le nombre de viols serait de 75.000 par an dont seulement 12.768 déclarés. Selon Amnesty international, 90 % des violeurs ne présentent aucune pathologie mentale et 90% des condamnés sont issus de classes populaires.

Il s’agit bien d’un problème majeur qui touche la totalité des pays du globe pourtant l’enjeux ne semble pas avoir atteint le débat publique à la hauteur de son ampleur.

La profondeur de ce problème est d’autant plus significative que l’on constate que les milieux les plus privilégiés ne sont pas épargnés. Tout ceux qui considèrent que le féminisme est inutile dans les pays « développés » devraient prendre un moment pour reconsidérer leur jugement. Il y a aujourd’hui une cause qui semble avoir encore beaucoup de chemin à parcourir avant de pouvoir délivrer les société de ce véritable fléau.

  • Sources :

http://www.lemonde.fr/cinema/article/2017/10/13/affaire-weinstein-un-agresseur-profite-souvent-d-un-systeme-ou-les-pouvoirs-sont-inegaux_5200647_3476.html

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/apres-l-affaire-weinstein-des-acteurs-revelent-avoir-ete-agresses-sexuellement_1952101.html

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2017/06/05/ce-qu-il-faut-savoir-sur-l-affaire-bill-cosby_5138931_3222.html

https://www.planetoscope.com/Criminalite/1497-viols-en-france.html

http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/violences-de-genre/reperes-statistiques-79/

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :