COM’QUOI n°2 – Timming et indépendantisme catalan

En communication comme en cuisine les deux facteurs clefs sont le dosage et le timing. Nous allons ici nous intéresser au deuxième élément dans le contexte des récents développements autour de la question de l’indépendantisme catalan.

  • PRÉPARER LE TERRAIN

Dans son livre Affaire de Com’, Éric Giuily détaille 5 principes essentiels de toute communication l’un des plus importants étant « Préparer le terrain ».
Présenter un projet qui prendrait son audience au dépourvu par son caractère inattendu ou atypique c’est s’exposer a de nombreux risques : choquer, être caricaturée voir ridiculisé.
Jacques Cheminade présente en 1995 les idées de la colonisation et de l’exploitation économique spatiale à une opinion publique qui le tourne en ridicule, une décennie plus tard Elon Musk est largement applaudi pour son projet de coloniser Mars.
La proposition de Benoit Hamon en 2017 sur le salaire a vie provoque des réactions dubitatives, l’idée n’est ni neuve ni fantaisiste mais une large partie de l’opinion n’en as jamais entendu parler.

Pour maximiser la crédibilité d’une proposition il faut au préalable la faire connaître le plus possible. Et c’est bien ce que l’indépendantisme catalan a fait en amont du référendum d’octobre.

– Le 13 décembre 2009, 167 communes de Catalogne ont organisé un référendum autour de la question: « Êtes-vous d’accord pour que la Catalogne devienne un État de droit, indépendant, démocratique et social, intégré dans l’Union européenne ? ». Le « oui » l’emporte avec près de 95 %. (le taux de participation est de 30%)

– Le 10 juillet 2010 la manifestation « Som una nació. Nosaltres decidim» (« Nous sommes une nation. C’est nous qui décidons.») rassemble plus 1,2 millions de personnes à Barcelone.

– Entre septembre 2012 et mai 2013, 197 communes se déclarent «territoire catalan libre»

– Le 11 septembre 2012 la manifestation « Catalunya nou estat d’Europa » (Catalogne, nouvel État d’Europe) est organisée par l’Assemblée nationale catalane à l’occasion de la fête nationale catalane.

– Le 29 juin 2013 l’Assemblée nationale catalane et d’autres entités de la société civile organisent Le Concert pour la liberté afin de revendiquer « le droit du peuple catalan à pouvoir décider librement et démocratiquement de son avenir ».

– Le 11 septembre 2012 la manifestation « Catalunya nou estat d’Europa » (Catalogne, nouvel État d’Europe) est organisée par l’Assemblée nationale catalane à l’occasion de la fête nationale catalane.

– Le 29 juin 2013 l’Assemblée nationale catalane et d’autres entités de la société civile organisent Le Concert pour la liberté afin de revendiquer « le droit du peuple catalan à pouvoir décider librement et démocratiquement de son avenir ».

– Le 11 septembre 2013 de nouveau à l’occasion de la fête nationale une chaîne humaine de 400 km dénommée Via Catalana cap a la Independència (La Voie catalane vers l’indépendance) est réalisée.

– Le 9 novembre 2014, une consultation a lieu sur la double question «  Souhaitez-vous que la Catalogne devienne un État ? Et dans l’affirmative, souhaitez-vous que cet État soit indépendant ? ».

– Le 27 septembre 2015 lors des élections régionales les indépendantistes emportent 47,8 % des voix, et deviennent majoritaires en sièges (72 sur 135) au Parlement régional.

  • COUT D’OPPORTUNITÉ

Non il ne s’agit pas ici d’un cours de macro-économie rassurez vous. En revanche il est intéressant de considérer comment un évènement peut modifier les attentes de l’opinion internationale et inciter certains acteurs à saisir ce qui est perçu comme une opportunité.
Il est en effet possible que le Brexit ait contribué à convaincre les indépendantistes catalans que leur propre référendum pouvait réussir.

C’est le deuxième volet du timing en matière de communication, préparer le terrain en amont est une chose mais il faut aussi savoir ne pas se précipiter et ne pas lancer un projet alors que l’opinion n’est pas prête à le recevoir.
La tentative du président Carles Puigdemont reste voué à l’échec à partir du moment ou l’opinion internationale et espagnole est opposée à l’indépendance et que celle ci est également critiquée par une partie considérable de l’opinion catalane.

Pour s’être précipité en voulant profiter du précédent instauré par le Royaume-Uni, l’indépendantisme catalan c’est retrouvé ces dernières semaines dans une situation de Escalation of commitment (Surenchère de l’engagement) où pour ne pas perdre la face Puigdemont et son entourage refuse de céder devant une défaite qui semble de plus en plus inévitable.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :