La Malaisie, cette destination sous-estimée.

Un jour, vous surprendrez un agent de l’immigration en lui disant que vous vivez à Kuala Lumpur, d’ailleurs, vous surprendrez la totalité des personnes de cette ville, voire, vous-même. Un jour, vous marcherez dans les rues entre verdures et traduction physiques du développement économique de Kuala Lumpur, sans plan à la main, en sachant pertinemment où vous serez et où vous irez, et vous sentirez un choc. Un jour, vous comprendrez quelques mots de bahasa melayu. Un jour, vous serez habitant de KL. Un jour, vous vous sentirez citoyen du monde.

L’arrivée en Malaisie est un choc, sur tous les plans.

Il fait chaud, et très humide. Un chauffeur de Grab a dit un jour : « Ici, nous avons quatre saisons : été, été, été et été ». Il a raison, il fait 32° en moyenne toute l’année. Et il pleut. Beaucoup. Toutefois pas besoin d’un équipement spécial, l’architecture locale s’est construite autour du climat ; tout est fait pour que le piéton puisse continuer sa route sans souffrir des affres climatiques.
Il fait également chaud dans les systèmes digestifs. La nourriture est épicée. Très épicée. Le malais aime mettre du piment partout. Toutefois, et c’est à cela que tient toute la magie de ce pays, la diversité culturelle est une réalité dans les assiettes. Les nourritures indiennes et chinoises, très présentes dans les rues, offrent une palette de goûts et de saveurs insoupçonnée.
Il fait aussi chaud entre les peuples. La cohabitation entre malais, chinois et indien est en apparence une réussite, mais le premier Malais venu se fera une joie d’expliquer comment il existe trois races dans son pays, que la sienne est supérieure parce que non seulement il était là avant mais également parce qu’il n’a pas été amené de force par les colonisateurs. Toutefois, l’ambiance cosmopolite du pays lui offre un patrimoine culturel semblable à nul part ailleurs, ainsi qu’un nombre incroyable de jours fériés.
Enfin, il fait chaud dans les processeurs, tant il y a de photos à prendre, tant il y a de choses à visiter et tant les couleurs ici n’ont rien à voir avec ce qu’on peut voir en France. Entre temple indien troglodyte, baignade avec les éléphants et visite des pays alentours, il est nécéssaire de penser à un espace de stockage externe.

Toutefois, le tourisme n’est pas la vocation première de cette année. Les cours à KITA (institute of ethnic studies) ne sont pas nombreux, mais forcent l’ouverture d’esprit. Prof. Teo, expliquant l’implication de la langue dans le contexte social complexe malais, Dr. Kartini qualifiant sans cesse le système malais de démocratique et l’apprentissage de la langue, vous ouvrirons les portes de l’élite intellectuelle malaise et vous donneront une vision externe nécessaire à la compréhension du modèle de société occidental. De plus, la particularité de la 3a malaise est la recherche. Vous serez impliqué à un haut niveau dans un projet de recherche en sciences sociales (cf conference food & society), un nouvel horizon qui vous permettra d’élargir votre projet professionnel et d’enrichir votre cv.

La vie dans un pays islamique n’est pas ce que l’on peut croire. Personne ne vous forcera à porter hijab ou burqa. Soyez simplement prêts à, comme dans tous pays relevant d’une culture différente, vous plier aux coutumes locales. Spoiler alert, leur notion de la décence n’est pas la même que la nôtre. Le tee-shirt à manches, le pantalon, ainsi que la jupe sous les genoux et l’absence de contacts physiques trop intimes dans l’espace public sont les premières clefs de votre intégration. Cette année sera une leçon continue d’acceptation et de compréhension de la différence.
N’ayez crainte, vous vous adapterez au mode de vie local bien plus vite que vous ne vous remettrez du décalage horaire !

La Malaisie est une aventure humaine incroyable, sur tous les plans. Surement la meilleure destination de la liste, grâce au travail et à l’humanité formidables du Dr. Eric Olmedo, tuteur parmi les tuteurs, qui fera de son mieux pour vous faciliter la vie, et pour que votre année soit mémorable !

Enfin, un jour, vous en viendrez à remercier qui de droit pour avoir eu l’opportunité de partir dans ce pays, et vous ne voudrez plus rentrer.

Elise

Pour toute question, n’hésitez pas à me contacter.
Pour en savoir plus sur la Malaisie, faites un tour en librairie, M. Olmedo a très récemment publié un livre sur l’histoire malaise. Grandiose. (11,90€ https://livre.fnac.com/a10540063/Eric-Olmedo-Sept-sultans-et-un-rajah )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :