Soyez spécial, soyez antispéciste

Si de peu d’idéologies je m’attache l’étiquette, c’est pourtant le cas pour l’antispécisme. Et bien que la facilité pour les défendeurs d’une thèse opposée serait de me traiter de bobo-gauchiste je ne souhaite pas prendre de position politique particulière. Même si de toutes façons « tout est politique », je pense que me positionner à droite ou à gauche nuirait à l’explication de ce qu’est l’antispécisme.

L’antispécisme est un courant de pensée militant, il s’oppose au spécisme. Terme issus de la littérature scientifique américaine sur le sujet de l’éthique et de la morale. Le spécisme se construit comme le racisme ou le sexisme. Il existe une discrimination sur la base de différence notamment génétique. Cette discrimination n’est pas pertinente car elle ne repose sur aucun élément suffisamment solide pour résister à l’éthique. En effet, il me paraît compliqué de défendre le racisme alors que l’espèce humaine n’est pas fait de race. De même, il me semble invraisemblable de penser les femmes comme inférieures aux hommes sans plus d’explication. Une discrimination ne peut pas être pertinente à partir du moment où elle justifie la construction d’une supériorité à partir de la différence initiale. En gros, on peut pas dire que « les noirs sont inférieurs aux blancs parce qu’ils sont noirs » de même « les femmes sont inférieurs aux hommes parce que sont des femmes ». On ne justifie pas la différence par la différence, en terme d’argument c’est très faible.
Cela n’explique pas pour autant ce qu’est le spécisme.

Le spécisme c’est la discrimination sur la base de l’espèce -dès lors qu’elle démontrent la volonté de vivre et une sensibilité-. Comme on ne peut pas justifier qu’un sexe est inférieur à l’autre du fait qu’il soit simplement différent, on ne peut pas justifier qu’une espèce soit supérieure à d’autres du fait de la différence génétique. L’antispécisme est donc une lutte contre l’idée que l’espèce humaine est supérieure aux autres. Cette lutte dérive sur plusieurs pans de la société. D’abord, les méthodes de consommation, la traite des autres espèces animales tel que l’homme l’a imposé me semble très incohérente par rapport aux idéaux d’égalité et de bien-être des âmes. La torture imposée à des centaines de millions d’animaux pour le seul goût d’un bon steak me semble beaucoup trop disproportionnée. Le champ scientifique est aussi critiquable de ce point de vue. Les souris, chimpanzés et cochons utilisés en laboratoire me semblent une hérésie. Alors oui, on peut estimer que ça réduit notre bien-être en nous empêchant d’innover. Mais l’innovation ne peut pas se faire à n’importe quel prix. SI aujourd’hui nous serions tous d’accord pour ne pas consommer consciemment de produits issu de l’esclavagisme c’est bien parce nous respectons l’espèce humaine dans son ensemble. Pourquoi pas toutes les espèces ?

Plusieurs arguments me sont régulièrement opposés lorsque que je défends l’idée que l’espèce humaine est égale aux autres espèces. Je vais donc faire la liste des questions fréquemment posées sinon hurlées par ceux qui ne tiennent la vérité que dans leur steak saignant :

– « Je suis désolé mais on mange des animaux pour survivre, je vois pas pourquoi on devrait se priver ? »
– « Regarde on a construit toute une société, des religions, des infrastructures, tu connais des fourmis qui ont fait pareil ? »
– « Aujourd’hui nous sommes capables de tuer toutes les autres espèces c’est bien la preuve de notre supériorité non ? »
– « L’humain n’est pas un animal comme les autres, d’ailleurs nous on a évolués alors que le reste des animaux est le même depuis toujours »
– « Si tu dois choisir entre tuer un humain et tuer un bœuf tu fais quoi ? Bah oui si les espèces sont égales c’est la même chose pour toi de tuer n’importe quelle espèce ? » (S’en suit une raillerie sur le fait qu’écraser un moustique c’est un meurtre, puis on se fait traiter de fragiles)

Je m’attache donc à répondre d’un point de vue antispéciste à toute les précédentes remarques :

– Je suis végétarien depuis plus d’un an, la Chine a vécu des siècles en régime végétarien, les premiers hommes ont vécu des millénaires végétariens. La domestication de premiers animaux datent de seulement quelques millénaires soit une goutte d’eau dans l’histoire évolutive. Alors oui l’humain est « de base » végétarien, c’est d’ailleurs pour cela que nous n’avons que quatre canines qui servent à déchirer la viande. En effet, nous sommes les seuls mammifères qui mangent de la viande avec si peu de canines. Dans la même idée, pourquoi si peu de gens digèrent mal le lait d’autres animaux que l’humain ? Les scientifiques ont tranchés nous sommes en fait tous intolérants au lait mais à des degrés très différents. Ainsi sur la plupart des gens, le lait non-humain n’a pas d’effet ressentis, mais beaucoup ne le digère pas parce que ce lait ne nous est pas destiné. Mais il me semble que l’argument du végétarien est suffisamment parlant. Si jamais nous ne pouvions pas nous nourrir sans viande comment expliquer que des millions d’autres humains l’ont fait ? Le développement que nous connaissons nous dispense de manger des autres espèces animales. On ne le fait que par plaisir, tradition et recherche de profit (pour les industriels). L’esclavage on le faisait par recherche de profit, puis par tradition et pour certains par plaisir de la même façon.

– En effet, aucune espèce de fourmi n’a jamais construit d’Empire State Building. Quelle espèce humaine a déjà construit une fourmilière ? Aucune. Mais la construction des fourmis on appelle ça de l’instinct, nos construction c’est de l’intelligence. Comme nos langages occidentaux étaient poétiques et ceux des indigènes étaient sauvages et emplis de pulsions. Une femme qui parle trop c’est une hystérique. En fait, on a toujours une justification pour expliquer pourquoi on est dominant. L’argument de l’intelligence supérieure humaine est débattu entre les antispéciste. Ma position est de dire que l’intelligence est un concept inventé par les humains pour les humains, c’est normal qu’on soit les meilleurs. Comme si les Français se vantaient d’être les meilleurs en français.
Nos capacités sont de l’intelligence celle des autres animaux sont de l’instinct, pourquoi ? En fait on a aucune explication tangible, ce sont nous qui avons décidé cela arbitrairement. Il y a moins de deux siècles on estimait que l’intelligence noire était d’une autre nature que l’intelligence blanche, auront-nous encore changer de position dans un siècle ? Les baleines peuvent communiquer sur des kilomètres, c’est de l’instinct, les humains le peuvent aussi mais ça c’est grâce à leur intelligence, évidemment. Dernière argument qui me semble démontrer l’impertinence de l’argument de la différence d’intelligence : Prenons l’exemple d’un cas concret ; Un homme est dans le coma dans une situation de mort cérébrale, face à lui se trouve un chimpanzé. Qui est le plus intelligent ? Le chimpanzé en effet, lui seul est capable de faire des déductions et des raisonnements logiques, l’humain ne le peut pas du fait de son état. Pourtant va-t-on traiter l’humain de la même manière que la chimpanzé ? Sûrement pas. Ainsi l’argument de l’intelligence est un prétexte pour perpétuer la domination des humains.
Oui nous avons créé une société sans pareil, une technologie d’une complexité folle -qui n’égale absolument pas celle de la nature- mais ce sont des outils au service de l’humain. Dire que les fourmis ne sont pas égales aux humains car elles ne construisent pas d’écoles c’est comme reproché à un poisson de ne pas savoir grimper aux arbres. Pourquoi les autres espèces ne font pas comme nous ? Car elles n’en ont pas besoin. Pas parce qu’elle sont moins intelligente dans l’absolu.

– Non. C’est un débat qui peut être tenu mais je ne crois pas que le meurtre de masse soit la preuve d’une quelconque supériorité. Un criminel est-il supérieure à sa victime ? Qui oserait dire qu’un violeur est supérieure à la personne violée ? Je crois que c’est l’espèce qui arrivent à s’établir sur le plus long terme qui est la plus dominante. Nous avons tué le règne animal, nous mourront avec lui, et les vers nous mangerons. Nous serons les derniers à avoir fait autant de mal, la violence ne rend pas supérieur.

– Simplement non, c’est scientifiquement faux. Comme l’Homme descend du singe est une hérésie scientifique. Je vous renvoi à la théorie de l’évolution qui démontre, qu’à chaque instant toutes les espèces vivantes sont aussi évoluées les unes que les autres. Parce que toutes celles qui n’était pas suffisamment évoluées sont mortes. La sélection naturelle impose une égalité face à l’évolution. D’ailleurs, une espèce qui serait « trop » évoluée ne pourrait pas exister. En effet, être trop évolué ne veut rien dire puisque nous sommes évolués par rapport à un environnement. Une girafe avec un trop long cou mourrait de faim, elle n’est donc pas assez adaptée. Un girafe avec un cou trop petit meurt également de faim, elle n’est donc pas non plus adaptée. La seule girafe qui survit c’est la mieux (pas la plus) évoluée. Ce système s’applique à toutes les espèces. Si tu vis c’est que tu es le mieux évolués pour ton environnement (sur le temps long). Ainsi,toutes les espèces sont aussi évolués les unes que les autres. Cette idée ne fonctionne pas sur le court-terme, cela fait prendre le risque d’un darwinisme social. Il n’y a pas d’ensemble humains qui méritent de mourir parce qu’ils ne sont pas adaptés, ce genre de dérive amène aux génocides ou autres atrocités.

– Je choisis de tuer le bœuf, sans hésiter. Je ressens une plus forte empathie pour l’espèce qui me ressemble, c’est normal voire instinctif. Pour autant, cela signifie-t-il que, dans l’absolu, nous sommes supérieurs ? Pas pour moi. Nous ne sommes ni supérieurs, ni plus différents que les autres espèces. Nous sommes le fruit du hasard biologique et génétique. Il n’y a pas de destiné humaine. Nous sommes solidaires en tant qu’espèce, ça ne signifie pas pour autant que nous sommes supérieurs. Il est donc logique de préférer l’espèce humaine à une autre d’un point de vue social. Mais de manière totalement détachée des sentiments, il n’y a aucun argument qui justifie une supériorité inhérente aux humains.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :