LE TOP 10 DES RAISONS D’ALLER AU KRIT 2018

Le Crit (pardon, le Krit), c’est dans moins de 2 mois. En revanche, les permanences pour le Krit se finissent dans moins de 12 heures. Le Grand Pari a donc décidé d’intervenir afin de t’aider toi, petit indécis, à faire enfin ton choix et à te persuader d’aller au Krit. Et crois moi, tu ne le regretteras pas.
Le Krit, tu en entends parler depuis ta rentrée à Sciences Po, et tu ne cesses d’en entendre parler depuis quelques semaines. Et si on en parle autant, c’est que crois moi, jeune ami, il faut y aller. Xavier Crettiez vous dirait qu’il y aura deux moments phares dans votre vie de sciencepistes : le jour où vous lirez Surveiller et Punir de Michel Foucault, et le jour où vous irez au Krit. Et il a raison, Xavou.

Toujours pas convaincu ? Très bien, le Grand Pari, en la personne de la rédac’ chef, va donc s’atteler à ce qu’elle sait faire de mieux dans ce journal, à savoir un top des 10 raisons d’aller au Krit.

  • 1- Le Krit, c’est avant tout du sport…

26854545_1039415039529691_1328314780_o

Que tu sois grand athlète ou que tu aies décidé de prendre ta retraite sportive après le bac d’EPS en terminale, le Krit, c’est avant tout du sport, et quelque soit ton niveau, tu es le bienvenu. Parce que malgré les effectifs réduits des promotions, Saint-Ger a toujours fait en sorte d’être présent dans toutes les disciplines sportives du Krit (ou presque). Cette année, l’objectif c’est de ne déclarer aucun forfait et de rendre la cuillère en bois à ces gros loosers de rennais. Alors si il te reste quelques rudiments de handball que Monsieur Michou ton prof de sport de 4ème 6 t’a appris, c’est l’occasion rêvée pour toi de te joindre à la joyeuse déleg’ saint-germanoise et de faire briller ton IEP par tes exploits.
En clair, même si, sur une échelle de Teddy Rinner à une grosse loutre, ton niveau de sport tend plutôt vers la grosse loutre, il y aura toujours une place pour toi dans la déleg’ saint-germanoise, ça, on peut te l’assurer.

 

  • 2- …Mais pas que.

26857056_1039415149529680_1262582703_n

Alors oui, le Krit, c’est du sport, et le sport, c’est parfois chiant. Mais dis toi que le Krit c’est aussi des rencontres, de l’ambiance, des chants, de l’alcool, des soirées, encore de l’alcool, encore des soirées, du chelemage, et encore et encore de l’ambiance à base de ventriglisse complètement improvisé avec les lillois ou de 1-2-3 soleil avec nos camarades rennais… Et crois moi que, même si conformément au barème précédent tu as le niveau de sport d’une énorme loutre, crois moi que plus tard, tu ne te souviendras pas du tacle que cette parisienne t’a mis au hand, mais de ton IEP derrière qui chante pour t’encourager, des soirées de folie, de ce petit chelem que t’as presque réussi et de tout ce qui va avec.
Franchement, ça donne pas envie?

 

  • 3- Parce que ton répertoire musical se verra agrandi

17554122_10212531361625136_2345981322051083581_n

Tu connais les grands classiques de l’IEP “Allongés sur ta pelouse”, “Sciences Po Saint-Ger je t’aime”, “Saint-Ger est catho (ish-ish)”, le très classique “EHLELOU” et l’encore plus classique Lacs du Connemara? Au Krit, ton répertoire musical se développer, à base de chants divers a variés. Du très entêtant “EHHHHH LES AIXOIS” scandé par nos camarades du sud, au pas du tout politiquement correct “ET UN, ET DEUX ET TROISIÈME REICH” scandé par nos hôtes strasbourgeois, en passant par le pas du tout recherché “MOULE ! MOULE ! MOULE ! MOULE!” hurlé par nos compères lillois, sans oublier le très incompris “LE FAISAN DE L’AMBIANCE, LE FAISAN DE L’AMBIANCE” que les rennais entonnent tous en coeur. Tu entends souvent les 2A scander ces quelques bribes de paroles sans réellement les comprendre, au Krit, tu auras l’occasion de les hurler à plein poumons, et de vivre véritablement 4h en continu de “LA-LA-LA LA PAILLADE”
Et quand on parle de musique, n’oublions pas de mentionner les très talentueuses fanfares de Bordeaux, Toulouse et Paris, qui sont quand même plus que propres.

  • 3- Pour voir nos pompoms Petits Pois monter sur la première marche du podium (EH PAMELA, TU SAIS PEUT ETRE TWERKER NOUS AU MOINS ON SAIT DANSER)

Cette année, les gars, c’est la bonne. Elles ont recruté un nombre incalculable de pompomboy de luxe, qui n’ont rien à envier à leurs homologues strasbourgeois, elles ont passé l’année à s’entraîner comme jamais, je vous jure, cette années, nos pompoms elles sont sur la première marche du podium. Les plus anciens d’entre nous se souviennent de leur premier Crit, à Grenoble, où les pompoms saint-germanoises s’étaient hissées en tête du classement. Les autres se souviennent de ce moment d’euphorie totale où la Fédé a annoncé Saint-Germain en 2nde position à égalité avec Aix l’année dernière à Lyon. Cette années, c’est la bonne. Saint-Ger ils sont gentils, mais nos pompoms ont les crocs. Le podium sera vert ou ne sera pas. Et ça serait dommage de rater ça, quand même? Imaginez, nos pompoms, si innocentes, mettre un grand high-kick à ces cagoles d’aixoises et de lyonnaises?

  • 4- Pour supporter vos camarades sportifs

27017908_1039414909529704_1702726281_o

Vous étiez là pour encourager avec amour vos Pointeurs préférés? Vous devez être là au Krit, pas seulement pour les Pointeurs, mais pour l’ensemble de votre école, car pour la première fois, la déleg’ saint-germanoise arrive avec tous les effectifs dans tous les sports. Et pour rendre la cuillère aux rennais, il nous faudra des sportifs, mais aussi des supporters. Pancartes, chants, batuc’, tout le monde est là pour encourager la déleg’. On compte bien évidemment sur notre joyeuse team d’ultras (composée pour le moment de Johan, Côme et Enzo, envoyez vos candidatures par Facebook et elles seront examinées par notre trio de l’ambiance) mais aussi sur notre batuc’ pour mettre le feu aux infras. Et on vous assure que cette année, notre batuc’ elle sera chaude.

  • 5- Parce que le Krit, c’est avant tout des rencontres (des gens qui t’ont tendu du Stroh à un moment où tu ne pouvais pas, où tu étais seul dans la safe-zone et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres, forgent une destinée)

26972360_1039415159529679_52137003_o

Le Krit, c’est une forme de monde parallèle où tout le monde discute avec tout le monde, s’échange (ou se vole, c’est selon) les fringues. Et malgré la compétition sportive, une seule règle prime : PROVINCES UNIES, TOUS CONTRE PARIS. Les 2A ne sauraient vous raconter qu’avec trop d’émotion ces grands moments où ils ont, avec un strasbourgeois complètement bourré et un lillois au bord du comas éthylique, tiré le sweat d’un abruti de parisien en élaborant un plan aussi bancal que leur niveau de sobriété. Au Krit, tu verras un lillois à poil courser un rennais qui porte un faisan empaillé sans que la scène ne choque personne. Le Krit, c’est un monde parallèle, une expérience unique.

  • 6- Et le petit chelem, on en parle?

26981376_1039415116196350_1316619623_oT’es nul en sport mais grand séducteur/séductrice? Tu veux oublier ton ex? Tu trouves franchement que ce toulousain, là bas, il est quand même plutôt frais?  Le Krit est fait pour toi. En étant saint-germanois tu es automatiquement catapulté dans le Krit-game en étant le Pokémon rare du chelemage, tant les saint-germanois sont peu nombreux. Tu es donc la cible n°1 de ce beau toulousain/de cette belle aixoise à qui il ne reste plus qu’un(e) saint-germanois(e) pour valider son petit chelem. Les experts du petit chelem, qu’on ne nommera pas, seront là pour vous donner des conseils (et croyez moi que si le petit chelem rapportait des points au Krit, on aurait rendu la cuillère depuis longtemps…)
Le Krit, c’est l’endroit de tous les possibles, alors qui sait, vous pourrez peut être rencontrer l’amour… C’est pas beau ça, putain?

  • 7- Pour rendre la cuillère.

Bon alors, il y a deux écoles : l’école des futurs winners, et l’école des futurs loosers. Nous, à Saint-Ger, on a décidé d’être du bon côté de l’histoire et de rendre cette putain de cuillère cette année à la seule et unique déleg qui fait tout pour l’avoir, à savoir les rennais (les mecs font quand même le cross à reculons pour essayer de perdre, donc on leur fait plaisir, on leur rend la cuillère). Et puis on y va pour récupérer nos prix : le prix Solidaricrit avec Critours (qui est beaucoup trop mignon avec son petit t-shirt vert, ça serait une aberration de le voir vétu d’une autre couleur, pas vrai?) et le prix du fair-play, parce que Saint-Ger, ils sont GENTILS.

  • 8- Pour montrer que Saint-Ger pèse dans le Krit-game

    26857043_1039415036196358_324565587_n

L’année dernière, les saint-germanois ont su briller de leurs exploits. Bien évidemment avec la très belle prestation des pompoms, mais aussi avec les danseuses (5ème place), les rugbywomen (5e ex-aquo avec les toulousaines), en ping pong, en athlé… Cette quatrième participation au Krit, c’est une nouvelle fois l’occasion de montrer que les saint-germanois ne sont pas des fragiles, et que même avec des effectifs réduits, on peut faire de grandes choses, et CA C’EST BEAU PUTAIN.

  • 9- Pas encore convaincu?

Le Krit, c’est 3 jours et 2 nuits de dinguerie totale. Et ce pour la modique somme de 130 euros (avec 100 euros pour le Pack Krit, 30 euros pour le maillot). Et parce que ton BDS n’a pas l’intention de te mettre à découvert, plusieurs versements sont prévus pour que tu ne sois pas obligé de claquer ton PEL pour payer ton Krit, c’est pas beau ça?
Pour la modique somme de 130 euros, vous avez des soirées de malade, une ambiance de folie, l’hôtel et les repas compris, le tout dans une ville carrément belle (faut pas se mentir, Strasbourg c’est canon comme ville), sans compter les infras qui sont situées dans un cadre pas dégueu du tout (avec vue sur le Parlement Européen, on a connu pire, non?).
Et parce que “Saint-Ger ils sont gentils”, sachez que pour le Krit, l’administration nous banalise la journée de vendredi, ce qui est assez inédit quand on sait que dans les autres IEP, la journée de vendredi est comptée comme une absence… Alors, qu’est ce qu’on attends ?

  • 10- Le Stroh

Vous trouviez que vodka-pomme des 2A un peu trop dosé au week-end d’intégration? Attendez de goûter le Stroh. Le Stroh c’est une institution du Krit, et cette année encore plus car nous nous rendons sur le territoire où le Stroh reigne en maître. Si vous vous demandez pourquoi les 2A revienennt au Krit, c’est avant tout pour le Stroh.

En définitive, si tu viens pas au Crit tu vas entendre les gens en parler tout le temps 2 mois avant la date, et 2 mois après, sans compter qu’ils vont tous venir te casser les oreilles avec la Paillade, “Sciences Po Saint-Ger je t’aime je bois à ta santé”, et toi tu passeras ton temps à te demander pourquoi t’as pas pris ta place.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :