La tribune des associations

Alizé Jariod
Come Uhart-Jouët

Cette présente tribune est co-signée par la majorité des associations ; son message est accepté et approuvé par l’ensemble des membres des bureaux des associations signataires, et sa version finale a été lue par l’ensemble des représentants de ces associations.

Par cette tribune, nous souhaitons répondre de manière appropriée à la tribune publiée de façon anonyme sous le titre « Dsl pour le forcing ». Cette tribune a soulevé une question importante sur la méthode de communication utilisée par les associations. Concernés par cette problématique et voulant y répondre correctement, nous avons voulu y réfléchir ensemble et apporter de réelles propositions.
Nous nous sommes donc réunis dans notre cher foyer, nouvellement décoré par les belles pancartes destinées au KRIT 2018, à la recherche de solutions.

Nous aimerions tout d’abord vous rappeler notre profond engagement envers cet IEP et ses étudiants. Tous les jours, nous travaillons au sein de nos associations, afin de rendre votre vie étudiante la plus intéressante et animée possible. Cela nous demande du temps, de l’investissement et nous y mettons tout notre cœur, pour vous satisfaire pleinement. Lors de grands événements organisés, cela nous demande également un engagement financier ; nous devons en effet parfois payer nous-mêmes des frais, pouvant être importants, ce qui a un impact sur notre vie en dehors du monde associatif.
En retour de cet investissement, nous nous attendons à un réel engagement de votre part ainsi qu’une participation enjouée et volontaire aux différents événements organisés. Car, dans un IEP sans événements associatifs si nombreux, ce qui pourrait devenir le cas sans investissement des deux côtés, la vie étudiante serait bien triste… Nous pouvons citer comme exemples d’événements le voyage annulé de WORLD par manque d’investissement ou bien la soirée post-partiels du BDE qui a également souffert du manque de motivation. Ce n’est pas anodin, du fait du coût financier élevé que doivent parfois supporter les membres des associations, mais également à cause de la déception profonde que connaissent les élèves prêts à participer. Le voyage à Prague organisé l’année passée évoque de très bons souvenirs à de nombreux deuxièmes années, qui regrettent l’impossibilité de faire un deuxième voyage. Ce manque d’investissement se remarque enfin lors des conférences, où des associations comme Les Rencontres se retrouvent désemparés lorsqu’elles s’attendent à voir un amphithéâtre complet et qu’il n’y a qu’une cinquantaine d’élèves… Le même phénomène se produit lors des ciné-clubs du BDA : malgré une motivation apparente au début de l’année, ou bien sur les publications, l’amphithéâtre est le plus souvent quasi-vide.
Cela est mauvais pour leur image en tant qu’association mais également pour l’image de l’IEP tout entier.
Nous espérons donc, et en cela nous nous adressons aux étudiants de première année, que vous allez avoir à cœur de reprendre cet héritage associatif. Nous voulons vous voir vous investir dans la construction de notre jeune IEP.
Car, oui, nous sommes encore un IEP neuf, une « start-up », pour reprendre l’expression utilisée par Mme Braconnier, qui se construit petit à petit. Face à nos tâtonnements, nos premiers pas, nous vous demandons donc de nous accorder votre indulgence. Cependant, cet aspect débutant, nous permet d’être à l’écoute de vos suggestions, critiques et revendications. Ainsi, nous avons réfléchi de façon collégiale à plusieurs solutions concernant nos méthodes de communication événementielle, communément appelées « forcing ». Bien que nous ne pouvons pas vous promettre un arrêt total des notifications, et donc des publications sur anciens et nouveaux, nous essaierons de pratiquer une gestion rationnelle et rationalisée de ces dernières. Naturellement, nous ferons notre possible pour mettre en place rapidement ces nouvelles méthodes de communication.

En premier lieu, nous aimerions mettre en place un conseil de vie étudiante ou bien conseil de vie associative ; après accord de l’administration. Ce conseil serait totalement indépendant de l’administration de l’IEP. Il serait composé de représentants des associations, responsables des relations inter-associations. L’objectif de ce conseil est simple : fédérer les associations en s’exprimant d’une seule voix auprès de l’administration, et des étudiants, tout en accentuant la coopération au sein de la famille associative saint-germanoise. Le but reste, pour ce conseil, de prendre des décisions concrètes pour améliorer efficacement le dispositif associatif.
Il aurait également pour mission de produire, chaque semaine, un communiqué se présentant sous la forme d’un calendrier des événements. Ce calendrier hebdomadaire permettrait aux étudiants d’avoir une vue d’ensemble sur tous les événements proposés. Cela éviterait également que les événements de certaines associations prennent le dessus sur d’autres, puisque tous les événements seraient présentés sur un pied d’égalité. Ce communiqué sortirait chaque dimanche et serait épinglé sur le groupe Facebook anciens et nouveaux. Nous pourrions également envisager la diffusion de ce calendrier par le biais d’une mailing list. Ce dispositif pourra être accompagné d’une annonce en amphithéâtre, chaque lundi, afin que chacun puisse être informé de manière efficace.
Enfin nous souhaiterions revitaliser le foyer et le transformer en un réel lieu de vie, où les étudiants viendraient plus régulièrement pour échanger et se retrouver. Nous commencerions par afficher le calendrier des évènements, puis nous continuerons par l’organisation de petits évènements, comme la réalisation des pancartes pour le CRIT. Nous aimerions que cette pièce devienne centrale dans la vie étudiante.
Nous nous donnons, en travaillant tous ensemble, main dans la main, l’objectif de mettre en place le calendrier hebdomadaire d’ici mars, et attendons une continuité de ce dispositif par la relève de première année l’an prochain.

Afin de conclure cette tribune, nous souhaiterions réitérer notre engagement profond envers vous, ainsi que notre écoute envers vos suggestions. Nous vous demandons une chose en retour : vous investir et vous engager ; pour nous, pour vous, mais aussi pour les futures promotions de notre IEP. Car c’est à vous, 1A, de reprendre les associations, de les faire vivre, pour organiser, créer et marquer la vie de l’IEP.

Affectueusement,
Le BDA
St Germ’infos
Le Mun
Le BDS
Solidarité
Le BDE
Les Rencontres
WORLD

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :