De l’audace pour nous séduire : conférence du mouvement la France Audacieuse

« Il suffit souvent de faire croire qu’on aime pour être aimé, et d’avoir de l’audace pour séduire » a écrit dans ses Maximes Sousthènes de la Rochefoucault. De l’audace pour nous séduire, ou peut-être l’audace de nous séduire, c’est en tout cas ce qu’était venu faire ce mardi 6 février le collectif porté par Christian Estrosi, « La France Audacieuse », à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye.

  • La France Audacieuse, qu’est ce que c’est?
27544932_1547517148677716_1901810637935211191_n
La délégation de la France Audacieuse

C’est donc une délégation de ce mouvement, lancé en octobre dernier, que l’association Rencontres de Sciences Po Saint-Germain ont eu le privilège d’accueillir lors d’une conférence. Ce mouvement s’est fondé autour d’une volonté partagée par ces différents membres du parti Les Républicains : reconnecter la ville à la politique. Leur mot d’ordre s’axe sur l’importance du territoire. La délégation était composée en ce sens d’un ensemble de différents maires de province. Monsieur Estrosi s’est donc déplacé avec Arnaud Robinet, Maire de Reims, ainsi que de « tous ses collègues ».

Il est vrai que si l’entreprise de ce mouvement est bien de faire entendre la voix des territoires locaux, peut-être aurait-il fallu commencer par entendre celle de ces maires de province qui se sont déplacés, mais dont l’unique action n’a été que de rester bras-croisés en écoutant d’un air très concerné les paroles du Maire de Nice. Quoiqu’il en soit, M. Estrosi a tenu à rappeler qu’il ne s’agissait pas de confronter la capitale au reste de la France, mais de s’exprimer aux noms des citoyens qui leur ont accordé une légitimité, de porter la voix des villes et villages. Delphine Bürkli, Maire du 9ème arrondissement de Paris et seule femme présente, montre bien en cette façon que le mouvement s’attache à donner voix à tous les types de territoire.

  • Pensez local les amis !

En soulignant que la figure du maire reste une des préférés des français, Arnaud Robinet rappelle que selon eux, il est nécessaire de penser la politique localement pour mieux réunir les citoyens avec leur devoir d’engagement. Ils applaudissent donc la loi du président Macron sur le cumul des mandats, car un maire se doit d’être consacré à 100% au bon fonctionnement de sa ville.

Que l’on se rassure, ce n’est pas la seule politique macronienne que ce collectif a salué. Bien qu’en rappelant que ce mouvement se veut hétérogène, avec des soutiens de la République en Marche ou non, il a semblé que des points communs notables les rapprochaient du mouvement crée par Macron. Ils ne se revendiquent « ni de droite, ni de gauche », ne voulant pas être classés dans un appareil politique. Un « ni, ni » qui nous semble déjà trop réchauffé. D’autant plus que tous ou presque sont des membres actifs des Républicains. Lorsque la question leur a été posée concrètement ; de quel bord politique certains se revendiquaient, Mr Estrosi a ironiquement répondu : « mettez-nous là où vous êtes ! ». Suite à cette déclaration, il paraîtrait que le PMC lui-même aurait fait une proposition de recrutement à Mr Estrosi. [NDLR : ça existe toujours, le PMC?]

En outre, pour ce collectif, tout est à réinventer. De l’innovation, ils nous en ont servi à toutes les sauces : dans les communes, dans le domaine de la santé, de la sphère politico-médiatique et enfin dans le domaine social. Quel dommage que la conférence n’ait duré qu’une heure ! Cela ne leur a pas donné assez de temps pour nous présenter de façon tangible des solutions et des propositions.

  • La France Audacieuse : objectif 2022?

Ce que nous nous sommes demandés – la question a par ailleurs été posée – c’est si tout ce beau monde ne chercherait pas finalement, à rendre une de leurs figures présidentiable pour dans quatre ans. Leur réponse : ils nous assurent que parmi eux et les 300 maires qui les soutiennent, aucun ne veut se présidentialiser. Ils ne cherchent qu’à entreprendre « une reconquête politique au sens noble » et cela par les territoires.

Si vous vous êtes reconnus dans leur cause, sachez que comme a bien voulu le rappeler Christian Estrosi à la fin, l’adhésion à leur mouvement est libre et gratuite à quiconque aura été séduit par leur audace.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :