Petits Poids Lourds vs Les Gazelles : débuts d’une grande histoire

En cette veille de Saint Valentin, l’équipe de rugby féminin de Sciences Po Saint-Germain-en-Laye, alias les Petits Poids Lourds (PPL pour les intimes), affrontaient les Gazelles de Cergy pour leur premier match de cette nouvelle année 2018. Le match avait lieu à domicile, au Camp des Loges, théâtre prestigieux pour une rencontre face un adversaire expérimenté. Initialement prévue le 6 février mais annulée pour raisons de neige, c’est donc ce mardi 13 février 2018 qu’a lieu cette confrontation. Malgré le report de date, l’heure tardive et un climat très difficile, de nombreuses joueuses auront répondu présent pour ce premier match des Petits Poids Lourds. Bien que la majorité des joueuses de Saint-Germain n’ont pas fait de rugby auparavant, c’est avec envie qu’elles se présentent au match, se motivant en scandant des chants de notre IEP.

Après un échauffement très travaillé, le match débute. Ce sont les premières minutes de cette équipe de rugby. La mise en route est compliquée face à une équipe expérimentée, qui sait comment entamer un match et qui marque un essai dès la première minute. Un début de match frustrant. En plus de ça, les dieux ont voulu en rajouter une couche : pour accompagner le grand froid qui régnait, la neige s’est invitée pour compliquer encore plus les conditions de ce match. N’importe quelle équipe aurait pris un coup au moral après ce début de match, n’importe laquelle sauf les Petits Poids Lourds. Face à des adversaires bien plus puissantes et expérimentées, nos joueuses ont tenu tête aux Gazelles avec une combativité hors norme.

Le début de match est très intense, les vertes auront subi de gros contacts, mais il en faut plus pour qu’elles se fassent intimider. Les guerrières ont répondu au contact par le contact, quitte à en payer de sa personne. En effet, suite à une grande offensive adverse stoppée par les Petits Poids Lourds, Cécile s’est malheureusement fracturé le pied et a du sortir sur blessure. Un changement est donc forcé, Gaëlle entre sur le terrain, et peu de temps après Cergy marque un nouvel essai. Mais cela serait mal connaître les Petits Poids Lourds si on pense que cela a pu les freiner dans leur combativité. Les guerrières ont continué dans un grand rythme et cela a porté ses fruits. Mahaut et Caroline, la capitaine réalisent de très belles percées. Le match se joue certes dans notre camp, mais les Gazelles n’arrivent plus à progresser, sauf lors d’une occasion où leur réalisme aura été au rendez-vous à la 8ème minute, pour inscrire un nouvel essai. Un essai paradoxal car Saint Ger est mieux dans ce match. Et pourtant les conditions climatiques auront été un grand frein. S’il ne neige plus autant, une légère pluie persiste, rendant le terrain ainsi que la balle glissants. Rien ne va, ni la météo, ni le score.

28081508_1625224277512708_289322298_o.jpg

Mais le mental des Petits Poids Lourds est bien trop solide pour se laisser abattre, ce qui rend fier non seulement leur coach, mais l’IEP tout entier. Peu de temps après l’essai adverse, après une phase défensive parfaitement gérée, les vertes écartent le jeu vers la gauche, puis Caro rentre à l’intérieur et réalise une superbe percée depuis la moitié du terrain pour venir inscrire le premier essai saint-germanois. Les supporters venus encourager notre équipe exultent de fierté. Les efforts ont payé, et Saint-Germain revient dans la partie. Un essai encourageant, mais les adversaires et leur expérience ont su mettre un coup d’accélérateur à ce moment là. Nos guerrières ont résisté avec acharnement sur leur ligne défensive, mais les Gazelles ont pu trouver une faille et inscrire un nouvel essai. Le score est à présent d’1 essai à 4. Le match ne baisse pas en intensité et les joueuses de Clément tiennent compte des entraînements en enchaînant des bonnes combinaisons, des passes après contact et une belle rigueur dans le placement. Marie et Caro se distinguent à nouveau au termes de très belles percées, avec raffut au passage pour Caro qui après son action sera restée au sol quelques instants, donnant une grande frayeur aux supporters présents. Mais heureusement rien de grave et elle reprendra sa place en seconde période.

Pendant la pause, Cécile, blessée, est partie à l’hôpital et nos joueuses avaient à cœur de la rendre fière de son équipe en redoublant d’efforts en seconde période. Le match redémarre avec une grosse envie de la part des Petits Poids Lourds. Le coach était très présent et accompagnait beaucoup ses joueuses pour leur premier match, même s’il en perdait parfois sa voix. Les PPL auront brillamment résisté aux assauts adverses, mais au bout de 5 minutes d’acharnement, les Gazelles trouvent une faille et marquent un nouvel essai. Mais décidément rien n’arrêtera nos rugbywomen, qui ne se laissent toujours pas vaincues, qui se montrent toujours très combatives et solidaires. Les filles donnent de la voix, c’est une véritable équipe unie qui joue ce soir. Malgré l’essai tout juste concédé, les vertes se ruent à l’attaque. On joue la 21ème minute, un joli croisé entre Caro et Erell déstabilise la défense de Cergy, Erell se fait plaquer mais parvient à redonner le ballon à Caro qui résiste à deux joueuses et parvient à marquer un deuxième essai. Une très belle action collective ponctuée par une très grande combativité, symbole de toute l’équipe. Un état d’esprit conquérant face à des adversaire solides physiquement et bien expérimentées.

Toutefois nos adversaires ont un niveau considérable. Elles profiteront de la fatigue de nos joueuses pour inscrire deux essais en deux minutes. Même si le match ne dure que 30 minutes, l’intensité était très élevée. Certaines joueuses auront été victimes de crampes, et il faut souligner le fair-play des Gazelles qui sont venues aider nos joueuses. Malgré cela, le petit coup de fatigue n’aura pas duré. Les Petits Poids Lourds continuent de se battre sur chaque ballon, sur chaque contact, le coach continue sans cesse d’encourager et de donner des consignes. Il aura donné sa chance à tout le monde, chaque joueuse a pu participer à ce match et a brillamment contribué à la belle performance et image véhiculée. Surtout que ce premier match était contre des adversaires compliquées et douées. Elles auront inscrit deux nouveaux essais en très peu de temps à la 26ème et 27ème minute.

La fin de match est compliquée et la fatigue se fait ressentir. Même si ce n’est pas la volonté qui manque, nos joueuses sont moins puissantes physiquement que les Gazelles. Alors qu’il ne reste que quelques minutes et après une énième grosse résistance des guerrières, Cergy aura trouvé une faille et arriver en surnombre sur la ligne d’en-but pour inscrire un nouvel essai. Cependant les Petits Poids Lourds ont une fierté, elles représentent l’IEP tout entier et comptent bien se battre jusqu’au bout. Alors qu’on joue la dernière action du match, Caro, encore elle, réalise une très belle percée et parvient à donner à Cazottes qui réalise une très belle course côté droit (je dis pas ça parce que c’est ma rédac’ chef et que j’ai peur qu’elle me censure, elle a vraiment gérée) [NDLR : JTM <3] et parvient à arriver juste devant la ligne d’en-but adverse. Le ballon est disputé et Mahaut, omniprésente dans les duels tout au long du match, parvient à prendre de force le ballon pour marquer un essai qui vient clôturer le match. Score final 3 essais à 10. Un score sur le papier lourd mais l’écart de niveau au départ était lui-même important, et malgré cela les guerrières auront été tout sauf ridicules.

Le match aura laissé place à une très amicale haie d’honneur faite par les Gazelles au Petits Poids Lourds, qui leur ont rendu la pareille. Malgré l’incroyable froid qu’il y avait, les supporters étaient présent tout comme notre incontournable commentateur Alban, toujours là.

Un tout premier match est généralement synonyme d’appréhension, mais les guerrières auront combattu vaillamment et fièrement jusqu’au bout, et ce à la plus grande fierté de leur entraîneur qui est très optimiste pour la suite : ‘’ C’est une défaite pour les Petits Poids Lourds. Il y a pleins de choses à améliorer mais c’est normal, c’était leur premier match. Les gros points positifs : on a une envie d’attaquer impressionnante, en défense on est très bien, tout le monde plaque, tout le monde se donne. Elles ont l’envie, elles n’ont plus peur. J’ai vu de supers belles choses, des gros tampons, on pense à toi Cécile, actuellement en PLS pour ton anniv’ ! Pour l’avenir ce n’est que prometteur, il y a pleins de choses à faire. Maintenant elles vont continuer de progresser, il nous reste encore du temps pour nous préparer.’’

Les Petits Poids Lourds ont donc réalisé une incroyable performance malgré la défaite. Malgré les violents coups subis, aucune n’a hésité à se battre du mieux possible, symbole d’une combativité remarquable. La rigueur aura été présente dès le début de l’échauffement jusqu’au coup de sifflet final, et ce avec une bonne ambiance en prime. Mais cette performance dans ce sport collectif n’aurait été possible sans la brillante solidarité, l’entente et l’entraide qui ressort de cette équipe, fierté de toute une école, exemple pour tout un IEP.

Thomas Delaunay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :