LE KRIT C’EST MAINTENANT

Le Krit, c’est même pas demain, c’est CE SOIR.
Le Krit est là, la meute est prête, et Strasbourg ferait mieux de trembler.
Il est venu le temps des Kritédrales, d’une part, mais aussi de vous présenter la déleg’, que dis-je, l’armée saint-germanoise qui s’apprête à déferler sur Stras et à l’occuper comme la Wehrmacht.

  • DANSE :

Pour les 2A qui se souviennent de cette 5è place au Crit 2017 à Lyon, sachez que cette année, la troupe Décadanse est bien déterminée à conserver sa place, si ce n’est viser plus haut, parce que viser la lune, ça ne fait pas peur (compteur de blagues nulles : 1). Non, plus sérieusement, si il y a bien un sport où les saint-germanois ont l’occasion de briller, c’est bien la danse. Et pour une troupe d’exception, il faut des capitaines d’exception. Cette année Hélène et Juliette ont tout donné pour vous promettre une choré à en faire pâlir la concurrence.

Ainsi, la troupe vous promet une choré originale et créative qui en a ébloui plus d’un au Mardi Krit, avec un mélange de styles allant du street à la danse classique en passant par de la salsa, du jazz, du hip-hop ou encore de la danse contemporaine. A St Ger on aime la diversité, tavu. Une diversité qu’on trouve au sein même de l’équipe, laquelle est internationale puisqu’à nos danseuses d’exception est venue se greffer Alessia, étudiante italienne venue tout droit de Milan (forza y honore!). Et n’oublions pas Yohan, l’homme de la team qui déclare “Avoir les cheveux longs m’a aidé à m’intégrer” mais qui a su briller le jour des auditions avec une choré totalement improvisée.

La troupe a donc TOUT donné ces derniers mois pour vous promettre un show d’exception, et elles sauront vous mettre la chair de poule (à défaut de savoir le traduire en anglais COUCOU JULIETTE). On compte donc sur vous pour venir voir, soutenir, et applaudir comme il se doit vos danseuses préférées. Pour ce faire, on se donne rendez vous le samedi 24 sur le Campus du Wacken, de 15 à 17h.

  • POMPOMERIE :

Dans la continuité des disciplines artistiques du Krit, passons aux pompoms. Et cette année, une chose est sûre, c’est que nos pompoms vont se battre pour le podium. D’abord parce ce sont des guerrières, prêtes à tout pour conserver leur seconde place, voire, qui sait, monter sur la plus haute marche du podium, parce que viser la lune ça ne fait pas p… (comment ça, j’ai déjà fait cette blague?)

Si elles vont ébloui à la soirée Pré-Krit et au Mardi Krit, elles vous éblouieront encore plus le jour J. Nos pompoms ont enchaîné les entraînements avec rigueur et détermination, mais avec toujours une bonne ambiance. Pour tout vous dire, même les soirs où le PSG jouait, y avait entraînement. Les pompomboys ont donc pu suivre les matchs sur un ordi en même temps que l’entraînement, qui étaient alors ponctués des réactions exubérantes de la part des pompomboys, à chaque raté ou but du PSG (le premier arrivant quand même plus régulièrement).

En parlant de pompomboys, honnêtement, la concu est dans le rétro. Dans la catégorie pompomboys de luxe, Saint-Ger a misé du très très lourd cette année. A base de conseils de type “Profond le regard ! Profond !”, “Allez les gars, on imagine qu’on met une grosse fessée là!”, et on en passe des vertes et des pas mûres parce qu’il y a quand même des enfants qui nous lisent, il va de soi que non, les saint-germanois ne sont PLUS MIGNONS, comme dirait Lucie, “On a l’air gentilles comme ça, mais rangez vos mecs. Bref, cette année les pompoms sont CHAUDES, et la première place, elle sera saint-germanoise. Simple. Basique.

Pour voir les pompomboys claquer des culs comme jaja, des explosions, des portés à vous en couper le souffle, ça se passera le samedi 24 à l’occasion de la soirée.

  • HAND FÉMININ ET MASCULIN :

Si vous avez aimé Les Sous-Doués passent le Bac, sachez que le BDS et Gaumon-Pathé ont signé un partenariat pour le Krit, afin de vous proposer un 2è opus intitulé Les Sous-Doués jouent au Hand.

Non, sérieusement, c’est pas qu’on est nuls, mais bon… Disons qu’on sait jamais, sur un malentendu, ça peut passer. Disons que sur un GROS malentendu (genre les grenobloises attrapent une tourista massive le vendredi matin, ou que les bordelais sont vraiment genre tous sous LSD) on peut créer une belle surprise Après, je m’avancerais pas trop non plus sachant que nos joueurs sont au handball ce que Depardieu est à l’eau plate, ‘fin j’veux dire ils se connaissent mais ils se fréquentent pas trop quoi…

Plus sérieusement, il est vrai que le handball, tant féminin que masculin a souffert d’un manque d’effectif cette année, conduisant à des équipes incomplètes, voire inexistantes. Il a fallu mendier pour récupérer des joueurs pour faire des équipes complètes, mais au moins on ne déclare pas forfait, on fait d’ailleurs un gros big up à Ambre, Ninon, Schnèdre, Lucie et Joana qui ont sauvé la team.

Ce sont donc des équipes jeunes, dynamiques mais malheureusement trop inexpérimentées (à l’image d’un certain président de la République que l’on ne nommera pas). On compte donc bien évidemment sur vous pour venir encourager ces deux équipes. Pour les filles, les matchs auront lieu sur le campus du Wacken, le vendredi à 9h45 (VS. Grenoble) et 13h30 (VS. Stras) et le SAMEDI 24 à 9h45 (VS. Aix). Les mecs, eux, joueront à Hautepierre, à 10h30 contre Bordeaux et 14h15 face aux rennais le vendredi et à 9h45 le samedi contre Stras.

  • BASKET :

C’est les débuts du basket féminin saint-germanois au Krit et ça va être LOUUUUUUUUUUUURD. Les B-Laye’kers, composées de Anne-Marie, Lina, Salomé, Camille, Noémie, Tsoliné, Yolaine et Juliette Charpin sont la première équipe de basket féminin de l’IEP, et on peut vous dire qu’elles ont les crocs. Cohésion, force et détermination sont leurs maître-mots et elles sauront enflammer le parquet de Stras’ ce week-end.
Les B-Laye’kers, c’est 6 filles, 6 joueuses d’exception. Des filles avec le sourire, la pêche, l’énergie, la volonté d’apprendre et de progresser. Menées par Lina, aka Kiricour (qui au passage détient un pourcentage de paniers marqués qui dépasse des proportions professionnelles) et Juliette aka Charp’s (laquelle accorde une place essentielle à l’eau : parce que l’eau c’est l’hydratation, l’hydratation c’est l’énergie, l’énergie c’est la victoire). Juliette vous dirait même que «C’est en charpinant les adversaires, qu’on obtiendra le meilleur des Ju’»

Les B-Laye’kers joueront sur le campus du Wacken à 11h15 contre Paris et à 15h contre Toulouse le vendredi, et à 10h30 contre Rennes le samedi.

Menés par Baptiste, les B-Balloss ont su vous éblouir tout au cours de l’année en championnat universitaire. Premiers de leur poule, ils ont gagné leur dernier match 67 à 35 contre ESME, et ils ont même couché Polytechnique, bref, les B-Balloss sont prêts pour le Krit, l’équipe faisant à chaque fois ses preuves à la maison comme à l’extérieur.

Le capitaine, Baptiste ne nous cache pas que le Krit risque d’être un peu plus compliqué car la moitié de l’équipe, essentiellement composée de 4A, ne sera pas présente car nos aînés sont en stage. De plus, nos basketteurs font face à un tirage un peu difficile puisqu’ils affrontent nos ennemis jurés, les parisiens, mais aussi les toulousains et les aixois. Cependant, ce n’est pas ça qui décourage l’équipe, Baptiste nous confie : “On croit à l’exploit contre Paris même si ça va etre dur, le match contre Aix est très abordable, par contre toulouse a une très bonne équipe cette année donc ça va être compliqué aussi, mais on ne perd pas espoir”. Si l’équipe a créé la surprise en championnat universitaire, alors pourquoi pas au Krit..?
L’équipe compte sur ses deux nouvelles recrues : Yohann (danseur, basketteur, bouliste, le mec est multitâche) qui va nous aider avec sa grande taille sur le panier, et Arthus qui est multisport et qui va sans conteste apporter un plus à l’équipe.
Baptiste, annonce « On espère que Eric sera chaud, et que Gianni va être aussi bon à 3pts que d’habitude, que Lorris va se lâcher et attaquer le panier, enfin pas de doute qu’Adrien (aka. “Le Désingueur”) va continuer à transpercer les défenses »

Pour encourager les B-Balloss, ça se passera au Wacken le vendredi à 11h15 contre Paris (présence OBLIGATOIRE c’est contre PARIS merde!) et à 15h contre Aix. Le samedi, ils joueront contre Toulouse, toujours sur le campus du Wacken, à 10h30.

  • VOLLEY:

Ce Krit 2k18 marque les débuts du volley masculin dans le Krit-game. Et ouais quand on annonce zéro forfaits on s’y tient mamène. Menés par Timothée Droulez, il pourra compter sur ses joueurs d’exception, lesquels sont Grégoire, Hugo, Adrien, Bertrand, Wandrille, Robin et pour finir Jérémy. Ce Krit va être l’occasion pour l’équipe de volley masculin de se faire une place dans le classement général, et on compte sur eux pour créer la surprise. Timothée, le capitaine, nous confie qu’il y a “Vraiment une bonne ambiance” au sein de l’équipe. Ce sont des joueurs très polyvalents, qui font quasi tous un autre sport, généralement du foot ou du basket. On vous attend donc nombreux pour aller encourager cette équipe qui fait ses débuts au Krit.
Ainsi, pour suivre les Vertueux, ça se passera au Wacken, ils joueront le vendredi à 9h45 et 12h45 contre Rennes et Bordeaux. Le samedi, ils rencontreront Grenoble à 10h30.

Concernant les filles, elles sont menées par notre Schnèdre nationale, qui rentre au bercail pour botter des culs (vous noterez les allitérations de qualité, on déconne vraiment pas au Grand Pari).
Sous ses ordres, elle pourra compter sur Solène aka. Bamouss, qui vient de SANNOIS pour faire les entraînements (si vous connaissez pas Sannois, franchement, c’est normal on vous en veut pas), mais aussi sur Léa, Aysel, Eline, Erell, Camill, Yolaine, et enfin et surtout Solenne Prat, une élève de 4A ayant fait partie du premier BDS, devenue experte en volley après s’être perfectionnée durant un an pendant sa 3A dans le Maine.

On vous conseille de ne SURTOUT pas manquer le match contre Rennes samedi midi, c’est la seule équipe qu’on est capable de taper de toute façon autant être là. On se souvient tous de l’année dernière, quand nos Vertueuses ont démonté les rennaises à l’issue d’un match extrêêêêêêêmement long (le match a duré quasi deux heures, LE DIMANCHE, c’est à dire le jour à nos gueules de bois étaient à leurs paroxysmes). Juliette nous confie “Concernant le match contre Lyon, on peut bien se défendre. On avait déjà joué contre elles l’année dernière. Elles avaient une internationale au service puissant mais qui ne sera plus là cette année, donc ça se fait”. Venez donc encourager les Vertueuses, qui jouent également au Wacken et qui affronteront donc Bordeaux et Lyon à 10h30 et 15h. Le samedi, les filles s’occuperont de casser la gueule des rennaises, le match aura lieu à midi (et on vient les encourager, même avec la gueule de bois).

Concernant nos équipes en général, les mecs et les filles ont réalisé des entraînements intenses et réguliers, voyant ainsi le niveau a augmenter avec la création d’une équipe de volley masculin. Pour preuve, Juliette s’est pris un ballon dans la gueule à J-7 du Krit à suite d’un service puissant effectué par Timothée (on compte bien évidemment sur lui pour nous refaire la même contre Rennes, Bordeaux ou Grenoble ce week-end).

  • FOOTBALL :

En vue du Krit, les Pointeurs ont sorti leurs meilleurs arguments : marquage à la culotte, tacles à la gorge, coups de pieds retournés et écrasement de doigts de pieds. Toute cette maîtrise interne, qui rendrait jaloux plus d’un amateur de Taï Chi, a été fièrement enseignée par PSB aux Pointeurs. Après avoir vadrouillé à travers toute l’Ile de France pour ramener les défaites comme s’il s’agissait des Boules de Cristal, l’équipe de foot saura être à la taille de ses adversaires du Krit, car on perd de toute façon moins sur un week-end que sur une saison.
Mais ce sont des guerriers qui se présenteront devant l’ogre parisien dès vendredi matin au Wacken, et les Pointeurs comptent bien faire craquer le tenant du titre, entre les provocations de son gardien Arthur, les tampons d’Hugo ou encore les dribbles enflammés d’Antoine. Car l’équipe sait faire patienter son public, et si jusqu’à maintenant elle l’a déçu, elle lui réserve durant ce week-end de feu de sacrées surprises.
Mais c’est malheureusement l’équipe elle-même qui risque de s’autodétruire. En sous-effectif, les Pointeurs pourraient parfaitement être pris pour une équipe de futsal thaïlandaise luttant pour le maintien.
Malgré tout, un grand courage sera affiché par l’ensemble de l’équipe durant tout ce KRIT, et même si la défaite est malheureusement une hypothèse envisageable, n’oublions pas que le KRIT, « ce n’est pas la coupe du monde » !

Pour suivre les Pointeurs, rendez-vous vendredi à 9h et midi, sur le campus du Wacken pour les voir affronter Paris et Lyon. Le samedi, venez nombreux pour encourager nos Pointeurs, qui jouent à 9h contre Rennes.

AHOU AHOU POINTEUSES. Vous pensiez ne pas l’entendre cette année ? Vous ne pensiez pas que l’équipe serait toujours sur pieds ? Vous pensiez que les autres sports les auraient emportées ? Vous pensiez que le KRIT se ferait sans elles ? Eh bien, vous aviez tort.
Ce chant résonnera à Stras ce week-end, et pas avec n’importe quelle équipe, une équipe complète, une équipe motivée, une équipe de footballeuses professionnelles (hum), avec les plus beaux des maillots et la plus grande des déterminations. Les Pointeuses, ce sont des footballeuses (fort heureusement), des pompoms, des pétanqueuses, des handballeuses, des rugbywomen, de grandes guerrières, des multi-sportives, des grandes gueules, des techniciennes hors pair, une diversité explosive qui fera fumer les pelouses strasbourgeoises pendant 3 jours.
Vous avez peur pour elles? SHHHHHHH. Paris ne leur fait pas peur, car vous serez impressionnés par les frappes de Sofia, les percées d’Aysel, l’aisance de Sarah, les contrôles d’Oumaima, la défense efficace de Camille, Inès, Clara, Marie-Aglaé, la technique de Lucie, mais aussi les skills aux cages de Mina et Laura. Quant à Mahaut, alias Rockette, leur capitaine, elle tentera de servir au mieux mon équipe, de les rendre fières d’elles-mêmes, et de donner de la voix pour passer les plus belles des minutes à fouler le gazon aux côtés de ces belles.
Alors on ne rate pas les matchs de nos footballeuses, genre, SOUS AUCUN PRÉTEXTE. Les Pointeuses joueront elles aussi au Wacken, à midi contre Paris et à 13h30 contre Lille le vendredi. Pour voir nos Pointeuses déglinguer les rennaises, ça se passera le samedi à midi.

  • BADMINTON:

Cette année comme la précédente, c’est une équipe de choc qui s’apprête à renverser le Krit. Les sélections ont été dures, et les rennais, les bordelais et les strasbourgeois ne sont pas prêts.
Menée par la présidente du BDS, Camille Loiseau (alias Cuicui, notez la finesse du jeu de mots), l’équipe de bad est également composée de Johan, Matthieu, Caroline Lefevbre, Caroline Chambon, Eric, Gianni, Louise et de Lucas Gomes
Cette année c’est sûr, les BAD-ASS sont dans la place. Pour les suivre, ça se passera sur Hautepierre, à 9h contre Stras’ à 13h30 contre Lille le vendredi, et à 9h contre Bordeaux le samedi.

  • TENNIS :

Comme en handball, le manque d’effectif et de motivation de la part des élèves ont failli avoir raison de la team de tennismen/womens, la team n’existait pas il y a 1 mois de ça. C’était sans compter sur les capacités de persuasion de Alice, qui a su insuffler son amour pour ce sport qu’elle pratique en compétition depuis toujours afin de motiver les troupes afin d’avoir une team de 4 joueurs. Elle et Matéo on s’entraînent avec assiduité depuis le début d’année et semblent donc prêts pour jouer le double mixte.

C’est donc Orphée et Théo se sont proposés pour prêter main forte à la team. Cette joyeuse team toute jeune peut cependant compter sur Alice, leur leader, qui vous surprendra par sa détermination sans faille. En effet, à H-12 du Krit, elle est en route pour aller jouer avec Théo, qui n’a pas joué depuis 5 ans, histoire qu’il puisse retrouver quelques sensations. Une belle cohésion d’équipe, avec un bon mood en vue du Krit. Leurs mots d’ordre : s’éclater, prendre du plaisir et faire de leur mieux, puisque objectivement, les saint-germanois n’ont que très peu de chances de l’emporter. Ils affronteront en effet Grenoble, Bordeaux et Aix, lesquels ont dû faire des sélections afin de composer leurs équipes de tennis.

On souhaite donc un bon courage à Alice, Mattéo, Orphée et Théo qui joueront sur le campus du Wacken contre Grenoble à 9h45, 10h30, 11h, 11h45 et 13h le vendredi. Vous pouvez également venir les voir contre Aix le vendredi après midi à 14h, 14h45, 15h30 et 16h15. Le samedi, des matchs auront également lieu à 9h contre Aix, et à 9h45, 10h30, 11h, 11h45 et 13h15 contre Bordeaux. Face à une équipe jeune mais on ne peut plus déterminée, on attend bien évidemment le meilleur des soutiens de la part de la déleg’ !

  • ATHLÉTISME :

Même si le départ de Diego en 3A va fortement fragiliser la déleg’ saint-germanoise, nos athlètes prévoient de faire du sale au Krit, car la team est on ne peut plus motivée, et Timothée, leur capitaine compte sur ses coureurs pour faire preuve de la même motivation et de la même bonne humeur qui émanait des entraînements au cours de l’année

Souvent le sport 2 de d’autres élèves, ces derniers n’en négligent pas pour autant l’importance. En effet, on nous confie que Juliette Raynal va courir tous les dimanches pour s’entraîner au 100m, encouragée par les cris de sa marraine. Elodie, elle part des entraînements de la danse le jeudi EN COURANT pour aller aux entraînements d’athlétisme à l’autre bout de la ville (elle part du Bel-Air pour aller au Camp des Loges, même les plus téméraires commanderaient un Uber, mais pas elle).

Le vendredi, venez suivre les épreuves de 100m, au Wacken à 9h pour les mecs, et à 10h15 pour les filles. Les épreuves de 400m auront lieu à 11h30 pour les mecs, pour les filles, il faudra attendre 12h45. Pour finir, la journée se finira pour nos Atlaytes avec l’épreuve de 1500m, qui aura lieu à 14h30 pour les filles, et à 15h15 pour les mecs. Le samedi, venez suivre le relai mixte à 13h, le saut en longueur masculin à 14h et à 15h30 pour le saut en longueur féminin. Ne manquez pas le cross, qui aura lieu le samedi, sur le campus de Hautepierre.

  • PÉTANQUE :

L’équipe souffre de l’absence d’une remplaçante qui ne vient pas finalement (Camille, à qui on pense à qui on souhaite un bon rétablissement), c’est un coup dur pour l’équipe, mais du coup on espère que tous les titulaires seront présents et disposés à jouer dimanche ! Mais s’il fallait que ça pour déstabiliser nos pétanqueurs, ça se saurait.
Paul, leur capitaine déclare “Je suis globalement assez confiant”, soulignant que les joueurs ont fait des gros progrès et on a moyen de faire un truc, bien qu’il est possible aussi qu’on se fasse rétamer si le niveau est similaire à l’année dernière (surtout qu’on joue que des équipes du sud, RIP). “Tout est possible même pour des petits parisiens tels que nous !” conclut Paul.

Et c’est vrai que si, honnêtement on ne peut rien faire face aux grands spécialistes de la pétanque à savoir les aixois. Les toulousains, honnêtement ils sont prenables, ils seront bien trop dans le Nord pour que leurs systèmes immunitaires ne survivent au grand froid strasbourgeois. Par contre, soyons sérieux, les rennais sont déglingables puissance 100, sérieusement, c’est quand même pas Saint-Germain qui va recevoir des leçons de pétanque par des bretons quand même?
Pour suivre la pétanque, rendez-vous le dimanche au Wacken. Les saint-germanois affronteront les aixois à 9h45, les toulousaings à 10h30 et les rennais à 11h15

  • RUGBY :

Ceux qui osent encore dire “Saint-Ger ils sont mignons” n’ont encore jamais eu à faire aux Petits Pois Lourds. Parce qu’à quelques heures Krit, il est évident que les PPL sont dans la place ! Elles ont littéralement créé la surprise l’an dernier en finissant 5è ex-aequo avec Toulouse, après avoir écrasé les rennaises, s’être bien battues contre les toulousaines et avoir perdu de justesse un match contre nos hôtes de l’année dernière, à savoir les lyonnaises.

Cette année, les PPL comptent une nouvelle fois marquer le Krit-game en matière de rugby féminin. Vous avez été nombreux à suivre leur match contre les Gazelles de Cergy, on vous attend encore plus nombreux pour leurs matchs contre Grenoble, Bordeaux et Lyon. L’équipe est prête et a hâte de retourner toutes les adversaires qui se dresseront sur son chemin. Elles ont pu compter tout au long de l’année sur Clément, coach exceptionnel, lequel est fan de burpees, genre VRAIMENT FAN des burpees. Si l’année dernière, les filles étaient arrivé à 7, cette année, vous pouvez compter sur pas moins de 15 PPL. PLL, si tu tombes, une PPL sors de l’ombre à ta place. Bah quoi, les toulousaines, on peur? Vous avez raison.
15 PPL dont une avec plâtre (mais qui vient quand même au Krit pour nous encourager, ON EST TOUJOURS DES FRAGILES ALORS ?), un coach exceptionnel, une capitaine redoutable qui fait des percées à en faire pâlir plus d’une (Carooooo <3), et surtout beaucoup BEAUCOUP de motivation, ça s’annonce sanglant!

On attend donc vos encouragements et vos chants de supporters pour porter la team à son meilleur niveau ! Pour suivre les Petits Poids Lourds, ça se passera aussi à Hautepierre. Les filles joueront contre Bordeaux à 10h30 et contre Lyon à 14h15. Elles disputeront un nouveau match le samedi contre Grenoble à 9h, mais on compte bien évidemment sur nos guerrières pour aller jusqu’en barrage, un 4è match est donc (espérons) à prévoir.

Si chez les PPL on se bouscule pour avoir une place de titu, on ne peut malheureusement pas en dire autant pour leurs homologues masculins. On peut en effet compter les rugbyment saint-germanois sur les doigts d’une main, c’est pourquoi ces derniers vont, comme l’année dernière, effectuer une alliance avec Stras et Rennes. Bien que leur tirage semble compliqué, puisque la Triple Alliance affrontera les géants du rugby kritiein, à savoir Paris, Bordeaux et Grenoble, Clément ne perd pas sa motivation, et selon lui “On part en guerre. En tout cas on souhaite un bon courage à Clément, Enzo, Maxi, Dimitri, Alban et Maxence pour le Krit. Et on compte sur vous pour suivre les matchs de Rennes-Stras-SGEL sur le campus de Hautepierre, à 9h contre Paris (SURTOUT CELUI CONTRE PARIS) et à 14h15 contre Toulouse. Le dimanche, la Sainte-Alliance (oui, c’est leur nom, cherchez pas…) affrontera Grenoble à 9h45.

  • E-sport :

Les VRAIS étaient au Meltdown pour les suivre mardi soir, et ont découvert hier matin avec grande joie que Saint-Germain s’est qualifié pour le e-sport. Marie-Aglaé et Maël se sont bien battus à Fifa 18, mais face à une concurrence plus que chaude, ils n’ont pas pu faire partie des finalistes. Ils ont pu cependant se hisser jusqu’à la 7è place du classement, et on les applaudit bien fort.
Concernant Mario Kart, c’est l’apothéose puisque Saint-Germain s’est qualifié ! La dernière fois qu’Enzo a autant utilisé sa main gauche, c’est quand il avait 14 ans et qu’il a découvert comment on effaçait un historique sur internet (AH CA C’EST BEAUF). Non, plus sérieusement, il s’y ait filé le champion, pour tout vous dire, il a fait sa rééducation en jouant à Mario Kart 24/7.

Alors, pour suivre la finale e-sport, ça se passe vendredi soir à l’occasion de la soirée, et on veut toute une déleg’ de l’ambiance pour encourager notre Zo sauvage.

  • Ambiance :

Bon honnêtement, en matière d’ambiance, cette année, faut s’y filer. VRAIMENT mamène, on compte sur toi. A toutes les soirées obligé ça chante à fond. Alors, oui, on sait, on est 130 et les autres en face sont genre le double, oui, les aixois ont des chants qui te rentrent dans la tête et qui n’en sortent jamais, mais c’est pas une raison. Johan, Enzo, Côme ont mobilisé leurs méninges toute l’année pour écrire des chants, c’est pas pour faire joli. DONC ON VEUT ENTENDRE RÉSONNER CE GENRE DE CHANTS ÉPICÉS MAMENE TU LE SAIS. La batuc’ a également bossé toute l’année pour ambiancer le Krit, et franchement, y a pas à tortiller, elle sera C-H-A-U-D-E.
SciencesPo Saint-Ger, vous êtes un peu comme des petits pois, vous êtes tout petits et vous êtes tout verts, mais l’année prochaine on vous veut comme des haricots, grands, verts et présents”, disait un camarade lillois l’an dernier au Krit à Lyon. Alors, oui, c’était pas un grand poète, en matière de syntaxe c’est moyen (mais bon, les lillois ne savent prononcer qu’un seul mot : MOULE), mais l’idée est là.

  • SolidariKrit :

Alors autant la cuillère, franchement, soyons honnêtes, on peut s’en passer. Genre c’est une cuillère en bois de 2 mètres, franchement, zéro utilité. Par contre, Critours, il sert à quelque chose. Il est au foyer, tu peux dormir dessus, lui faire des câlins, t’en servir comme coussin, il peut te servir de date quand tu vas en soirée et que tu veux rendre jaloux ton gros ex. Critours, c’est notre raïs à nous, il aime les 1A, les 4A, les 2A, c’est donc ton ami, ça sera ton porte bonheur.
Alors on prend son portefeuille, on fait un petit geste pour les enfants syriens, on apporte des denrées non-périssables, des produits d’hygiène, des fournitures scolaires, bref, on se mobilise, et on garde Critours !
Vous avez vraiment envie de confier ce petit ours si innocent aux grenoblois? à ces gros débiles de lillois? à ses soulards de rennais? à ces pervers d’aixois? à ces nazis de strasbourgeois? AUX PARISIENS ? Non, voilà.

  • Chelemage :

Là, franchement, on a nos chances. Autant vous dire que les choppeurs saint-germanois sont lâchés dans le Krit-game comme un enfant diabétique dans une boutique de bonbons : ça va faire des ravages. On me dit dans l’oreillette que certains envisagent même de cumuler des rôles pour gagner plus de point au bingo de la choppe (les ultras qui sont aussi pompomboys, sérieusement, ON VOUS VOIT)


 

Après cette rapide présentation de la déleg’, une chose est sûre, tu es plus krité que jamais. On compte donc sur vous tous pour aller encourager vos copains/copines qui jouent sur vos infras. Les déplacements d’une infra à l’autre étant interdits (on sait c’est nul mais c’est comme ça), on compte sur vous pour encourager vos collègues, vraiment.

Je finirais cet article en plaçant un gros BIG UP SAMER aux compères du BDS qui font un taff de MALADE MENTAUX depuis des mois et des mois afin de vous préparer un Krit parfait. Changez rien, vous êtes des bons les gars. J’irai pas jusqu’à dire que je vous épouserais tous, mais franchement, presque.

PS : RDV AU BUS À 23H00 sinon le BDS t’envoie Mahaut.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :