Quels articles au grand pari?

Très chers lecteurs et rédacteurs,

Les dernières heures du Grand Pari sont-elles venues ?

Ces dernières semaines, LGP a peiné à garder la tête hors de l’eau (toute référence à une certaine parodie publiée par Monsieur Vétu est pure coïncidence).

Entre articles aussi  polémiques que les tweets de Donald Trump, rapprochements douteux entre LGP et Jack dans Titanic – oui oui, il meurt à la fin – , la rédaction ne sait plus où donner de la tête. 

Nombreuses sont les raisons qui ont contribué, lors des précédentes éditions, à un très fort engouement (bon comme mauvais) autour du journal:  articles pouvant passer comme abrupts ou accusateurs, réactions au quart de tour, possibles témoins des travers de notre société ou nécessité de faire le « buzz » … 

Après moult débats, discussions, réflexions, nous revenons vers vous à tête reposée pour cette nouvelle édition. Nous voulons rompre avec l’opposition systématique et la critique qui ont pu gangrener la précédente édition. 

LGP ne doit pas devenir une simple plateforme de tribunes: nous voulons une édition de compréhension, de l’écoute, de l’ouverture à l’autre, du débat certes mais du bon débat.

Lire un article, ce n’est pas simplement déchiffrer un alignement de mots sur le papier. Lire, c’est avant tout savoir écouter, savoir être attentif au message porté par ces mots.
Lire c’est apprendre à se remettre en question, voir dans l’expression de l’autre une approche de la vie différente.

Cela nécessite un effort de la part du lecteur, qui ne doit pas se braquer lors de sa lecture. Mais il faut aussi un effort du rédacteur. Lancer des idées avec pour unique objectif la polémique, sans justification, est bien souvent inutile.

C’est pourquoi nous vous invitons, et nous vous le rappellerons encore et encore, à rédiger des articles plus neutres et présentant les positions de plusieurs parties, parfois opposées.

Une situation ne s’explique pas avec le point de vue d’une unique camp. C’est justement la confrontation entre plusieurs points de vue qui permet d’en comprendre les tenants et les aboutissants. A ce moment seulement, il est intéressant de construire son opinion et de proposer des solutions.

Si dans le monde de l’oral dans lequel nous vivons, l’écrit est de plus en plus délaissé,  il ne faut pourtant pas oublier qu’il reste un art.

L’écrit, c’est ce qui permet de développer sa pensée avec précision, exactitude, et en prenant son temps.

Faisons en sorte que cette édition soit une édition de la réflexion, du retour à cet écrit qui est synonyme de recherche de fond, de travail de style … de modération également car il n’est de parole plus respectée que celle qui tente de convaincre tout en se remettant en question à chaque virgule.

Cet amour du verbe et de la tournure de phrase, c’est de l’éloquence sur le papier.

Bien à vous,

La Rédaction.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :