La Favorite, par Yórgos Lánthimos

Petite analyse de La Favorite, le film à 10 nominations aux Oscars (sans spoilers, promis).

Si on m’avait dit qu’il était possible de faire un mixte entre Game of Thrones et Mean Girls, j’avoue que j’aurais eu du mal à y croire… Mais après avoir vu La Favorite, je me suis résignée au fait qu’au cinéma, tout est possible. Certes, il n’y a pas de Reine aux dragons en train de brûler des vendeurs d’esclaves ou de défiler en survêtement rose dans les couloirs d’un lycée, mais une comédie-tragique (c’est assez ironique je vous l’accorde) et historique qui met en scène la reine Anne d’Angleterre et ses deux copines qui se jalousent la place de favorite. Le réalisateur Yórgos Lánthimos est parvenu à créer avec ses acteurs un film audacieux qui traite avec légèreté et humour de thèmes sérieux comme l’amour, la manipulation, la lutte pour le pouvoir, la honte et la folie.

Qu’en est-il des performances des actrices? Olivia Colman (la reine), Rachel Weis (Sara Churchill — oui, comme ce bon vieux Winston, comme quoi son goût pour la politique n’est pas venu de nulle part) et Emma Stone (Abigail Masham) sont toutes les trois convaincantes et uniques car comme l’explique le réalisateur lui-même lors d’une interview : on ne sait jamais qui est la gentille et qui est la méchante. Ce film repose sur les différentes dynamiques entre cette reine qui préfère manger du gâteau jusqu’à se faire vomir et faire des courses de homard plutôt que de gouverner son pays. Son amie et confidente, Lady Sara, semble utiliser la reine pour gouverner le pays comme bon lui semble et Abigail, l’apparemment naïve servante, est cependant prête à tout pour renouer avec ses racines aristocratiques.

Ce qui rend ce film unique est aussi le fait que ces trois femmes sont réellement au cœur de l’intrigue. En effet, les hommes du film ne sont que des personnages secondaires, inutiles et complètement ridicules… On est souvent amené à penser que les femmes du XVIIIe siècle accèdent à un statut social grâce à leurs maris à qui elles doivent toujours plus ou moins se soumettre, mais dans ce film, c’est tout l’inverse. Tout le monde, hommes et femmes, se bat pour attirer l’attention de cette reine maladroite et les deux « leadeuses » de cette course effrénée ne craignent pas le pouvoir des hommes. Elles les manipulent pour avoir ce qu’elles veulent vraiment et la véritable histoire d’amour dans ce film est entre deux femmes. C’est donc un film et une histoire complètement inédits et honnêtement très captivants. Certes, cela reste du cinéma et il est clair que le réalisateur a pris plaisir à romancer quelques passages de l’Histoire mais il faut prendre en compte que pour faire ce film le réalisateur et son équipe ont fait de longues recherches et ont trouvé dans les correspondances entre la reine et ses deux favorites ces relations amoureuses qui étaient plutôt… explicites. Le fil conducteur du film se fonde donc sur une réalité historique.

Une autre raison pour laquelle ce film est important est l’historique de sa création. Il a en effet fallu attendre plusieurs années avant que des producteurs n’acceptent de le financer, par peur de fiasco en absence de rôle principal masculin et à cause de l’histoire d’amour homosexuelle. Cette anecdote nous montre que notre société et nos mœurs sont enfin en train de changer et de s’adapter à la réalité. Cependant, cela nous rappelle également que la peur de croire en des projets et des visions « non conventionnels » est encore présente dans les milieux artistiques; car si personne n’avait cru en ce projet et en la passion de ses créateurs, on aurait raté un film atypique mais brillant qui a quand même raflé dix nominations pour les oscars! Il est vrai qu’en dehors des performances des actrices aussi brillantes qu’elles soient, le film a été méticuleusement conçu : les costumes, les musiques, les plans en contre-plongé et avec un objectif fish-eye participent à la création d’une atmosphère à la fois magnifique esthétiquement mais aussi décalée à certains moments.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :