AFRO FÉMINISME: La couronne de Miss Univers

<< J’ai grandi dans un monde où les femmes comme moi, avec mon type de peau et mon type de cheveux, n’ont jamais été considérées comme belles >> – Miss Univers 2020

Enfin. Enfin une femme noire foncée aux cheveux de texture 4C est élue Miss Univers. Lors de l’élection annuelle de Miss Univers, c’est Zozibini Tunzi la Miss Afrique du Sud 2017 qui a remporté le prestigieux prix.

Ce n’est pas la première fois qu’une sud-africaine ou une femme d’origine africaine remporte le titre :

  • Janelle Commissiong, Miss Trinidad et tobago qui a été sacrée en 1977 ; 
  • Wendy Fitzwilliam,  Miss Trinidad et Tobago en 1998 ; 
  • Mpule Kwelagobe, Miss Botswana en 1999 ;
  • Leila Lopes, Miss Angola qui a été sacrée Miss Univers en 2011, mais pour une darkskin aux cheveux courts crépus, c’est inédit. 

Dans l’ordre des sociétés post-coloniales d’aujourd’hui, ce sont en majorité des femmes à la peau basanée mais claire et aux traits fins qui sont mises en valeur…Au-delà de l’inhérence de la prétention humaine relative au titre de la compétition Miss Univers, c’est cette fois l’occasion d’affirmer à l’échelle mondiale une nouvelle ère pour les critères de beauté. Si bien que la Miss récemment élue affiche fièrement sa couronne naturelle, très éloignée des normes de la beauté occidentale. C’est la première fois dans l’histoire du concours, qu’une miss remporte le prix avec un type de cheveux classifié 4C.

L’importance de la représentation capillaire

Souvent critiquées et ridiculisées pour l’importance qu’elles accordent à leur cheveux, les femmes noires partout dans le monde désormais s’expriment sur le pourquoi. De plus, Miss Monde n’aura pas échappé aux moqueries et ceci même pendant sa soirée de couronnement… Comme nous pouvons le voir sur Twitter, ce sont des hommes et des femmes noir.e.s qui dénigrent la femme noire !  Voici quelques exemples de moqueries trouvées sur la twittosphère que nous allons décrypter ensembles…


Comparer Miss Univers noire à sa dauphine blonde aux yeux clairs mais quelle finesse d’esprit ! Ce tweet oppose la femme noire et la femme blonde, prétendant que cette dernière dépasse la sud-africaine en beauté pour la simple raison qu’elle est dotée de cheveux longs… Ce tweet, d’un média d’extrême-droite dégoulinant de bêtise, nie les préconçus sexistes et racistes auxquels les femmes noires sont exposées tout au long de leur existence et ce depuis le berceau.

Les suivants tweets ne sont que des classiques du misogynoir (mot valise rassemblant misogynie et noir), comparer la femme noire à ses congénères footballeurs quelle finesse !

Heureusement, une minorité de twittos restent lucides et entrevoient en ces moqueries et cet acharnement, envers cette belle femme, le reflet de siècles et de siècles de domination économique (si ce n’était que ça!), physique et psychologique…


La plupart du temps coiffé, habillé, chapeauté, natté, lissé, tissé, tressé ou défrisé, il est en règle générale très peu montré sous sa vraie nature, au grand dam des petites filles qui naissent et vivent face à cette touffe crépue. Et tel un leg postcolonial chéri, pour les petites filles noires il a été inculqué depuis l’enfance, tant implicitement qu’explicitement, qu’il ne correspond pas aux critères de beauté occidentaux. Qu’en effet alors, il incombait à tous les porteurs de ce cheveu damné, de le modifier (chimiquement ou thermiquement) et/ou de le camoufler plutôt que d’en jouir sous sa forme naturelle. Pour éviter toutes moqueries ou réflexions désobligeantes au quotidien (-”ce n’est pas professionnel”, “on dirait de la moquette”, “les noires n’ont pas de cheveux”, “tes cheveux sont imperméables” et j’en passe-) c’est un exercice qu’elles appliquent à la lettre et qu’elles se doivent de maîtriser, usant de tous moyens à leur disposition (tressage, tissage et/ou perruque…). Dorénavant, les femmes exhibent leur afro comme des couronnes naturelles et n’ont plus peur de se revendiquer fières de ce volumineux héritage génétique, même si certaines ont encore du mal à sortir avec leurs cheveux naturels…

Un cheveu de changement 

On assiste depuis peu à un questionnement quant à ces critères de beautés européo-centrés: le style capillaire pour les femmes noires relève maintenant, enfin, d’un choix. Au travers de manifestations visibles contre le colorisme ou même grâce à la revalorisation du cheveu noir sans artifices sur les réseaux, une lumière d’espoir nous traverse : les plus grandes célébrités s’affichent avec des cornrows et les piqués-lachés sont de nouveaux à la mode. DeJazell Barbie Royale, est une femme Noire transgenre et elle a remporté l’élection Miss International Queen 2019 !

Même si cette revalorisation de la Beauté Noire est très développée actuellement et nous rappelle le mouvement Black Is Beautiful de la seconde moitié du 20ème siècle aux Etats-Unis, elle va aussi malheureusement de pair avec  certains écueils sur les réseaux sociaux. Des influenceuses blanches se font passer pour des femmes noires, en exploitant seulement les avantages physiques et superficiels de la femme noire omettant tous les combats psychologiques et les carcans idéologiques auxquels elle est soumise au quotidien depuis l’enfance. Ce phénomène a un nom : le blackfishing, et celui-ci pose problème puisque ces influenceuses font de la couleur noire un réel business et en tirent profit. 

C’est donc pour cela que subsiste la nécessité de la représentation, et les nombreuses identifications, qui seront permises grâce à cette élection, sont infinies pour celles qui se reconnaissent enfin dans une figure aux cheveux crépus, reconnue comme première beauté internationale cette année. Ce formidable vent d’exaltation de la gagnante est vue comme un geste politique portant une analyse tirée par les cheveux, peut-être, en attendant, tout comme la princesse Tiana, Zozibini est devenue, elle aussi, une égérie. 

Une Miss univers 4C c’est un petit pas pour les femmes, un grand pas pour les Nappy

Le Melting Po


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :